Filinfo

Foot

River-Boca, sous haute surveillance

© Copyright : DR
La finale de la Copa Libertadores entre River Plate et Boca Juniors, prévue ce dimanche à Madrid, se jouera sous haute sécurité. Détails.
A
A

La finale retour de la Copa Libertadores se jouera enfin, ce dimanche au stade Santiago Bernabeu, antre du Real Madrid.

Un match à hauts risques entre les deux clubs de la capitale argentine Buenos Aires, Boca Juniors et River Plate. Les autorités espagnoles ont mobilisé 2 000 policiers pour ce match qui a été reporté et délocalisé à Madrid après le caillassage du car de Boca Juniors à Buenos Aires, sur la route menant au stade rival, El Monumental.

Outre la police, 1.700 agents de sécurité privés seront mobilisés par le Real Madrid, le propriétaire du stade, 150 policiers municipaux par la mairie, 80 personnes par la Croix-Rouge et 70 par les services d'urgence, a précisé le préfet José Manuel Rodriguez Uribes.

“C’est un dispositif très important car c'est un match à haut risque mais, au-delà des particularités, ça n'en reste pas moins un match à haut risque comme un autre”, a-t-il déclaré.

À noter qu'un leader des ultras de Boca Juniors, notoirement connu pour des faits de violence, a été appréhendé à l'aéroport de Madrid et renvoyé en Argentine.

Les supporters des deux clubs rivaux n’ont plus qu’à bien se tenir.

 

 

 

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Renard à la rencontre des Lions à Madrid

Foot Justice
Foot Justice

Vidéo. Une grosse amende et deux ans de prison pour CR7

Foot Coupe du monde des clubs
Foot Coupe du monde des clubs

Vidéo. Al Ain fait comme le Raja


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

La FRMF veut éliminer les U23 congolais

Pour Al-Nassr, Amrabat est sa propriété

Le Raja rationalise ses dépenses

Le Barça veut traire les supporters anglais

Les Camerounais traitent Ahmad de "corrompu"

L'affaire Karnass crée de nouveaux remous

Pas de Mondial ibéro-marocain, dit l’UEFA

Le PSG rend la vie difficile à Rabiot

Baptême de feu olympique pour les U23

Où vont les milliards du football marocain?