Filinfo

Combats

Judo: vainqueur au Tadjikistan, Teddy Riner engrange les points avant Paris

Le judoka français Teddy Riner. © Copyright : DR
Venu au Tadjikistan à la recherche de précieux points avant le grand rendez-vous olympique de Paris, Teddy Riner a accompli sa mission en s'imposant dimanche en finale du Grand Chelem de Douchanbé, à moins de trois mois des Jeux.
A
A

Tête de série N.2 du tournoi, Riner avait fort à faire en finale contre le héros local Temur Rakhimov, N.2 mondial et tête de série N.1, qui bénéficiait du bruyant soutien du public. Dominateur, il s'est imposé par ippon, comme lors de ses trois précédents combats de la journée.

Riner était de retour sur les tatamis cinq semaines après sa victoire en Turquie où, malgré son succès, il avait exprimé une certaine lassitude. Le Guadeloupéen de 35 ans, qui vise à Paris un fabuleux triplé olympique chez les lourds, s'était dit "fatigué" et "sans envie".

Au Tadjikistan, il n'a en tout cas pas laissé trainé les débats, commençant sa journée en écartant sans difficulté le Turc Munir Ertug, 32e mondial, qui a rendu les armes après 1 min 27 secondes de combat. En quart de finale, l'Allemand Losseni Kone a tenu à peinPe plus longtemps, mais a fini par céder au bout de 2 minutes.

En demi-finale, il affrontait le Russe Denis Batchaev, 19 ans, qui sur le papier ne représentait pas de danger particulier pour le double champion olympique des +100 kg. Mais le 129e mondial a créé la surprise en dominant par ippon en 8e de finale le Finlandais Martti Puumalainen, dernier vainqueur en date du Masters et champion d'Europe en titre. Riner l'a finalement battu par ippon en accélérant après 2 min 30 de combat.

Invaincu depuis Tokyo 
Ce tournoi au Tadjikistan pourrait être le dernier de Riner avant les Jeux olympiques de Paris dans moins de trois mois, à moins qu'il ne décide finalement de participer aux Championnats du monde à Abou Dhabi fin mai.

Il remporte ainsi son troisième Grand Chelem de l'année 2024 en autant de sorties, après ses victoires à Paris en février et Antalya fin mars.

Grâce à cette nouvelle victoire, il engrange surtout 1.000 points, ce qui devrait lui permettre de faire un bond au classement olympique et peut ainsi espérer fouler les tatamis de l'Arena Champ-de-Mars en tant que tête de série. Ce précieux statut permet normalement d'éviter un tour préliminaire et d'avoir un tableau plus dégagé lors des premiers combats.

Invaincu depuis sa défaite contre le Russe Tamerlan Bashaev en quart de finale des JO de Tokyo en 2021, Riner a remporté depuis les Grands Chelems de Budapest en 2022, de Paris en 2023 et 2024, et donc Antalya et Douchanbé. Sans oublier le titre mondial, le onzième de sa carrière, décroché à Doha il y a un an.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Combats Championnats du monde
Combats Grand Slam de Tokyo

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Info

Retrouvez-nous