Filinfo

Foot

Dembélé répond à ses détracteurs

© Copyright : DR
Le Français Ousmane Dembélé l'affirme, il n'est pas nonchalant. Le joueur s'est défendu des accusations de la presse espagnole qui le trouve insouciant.
A
A

Critiqué en Espagne pour sa nonchalance et son insouciance, le Français Ousmane Dembélé a tenu à se défendre.

Ses multiples et fréquents retards lui ont donné l’image d’un joueur immature en Catalogne, mais il s’en défend aujourd’hui. "En dehors du terrain, je suis bien, je suis satisfait de ma vie privée, de ma vie. J'ai toujours eu l'habitude que les entraîneurs me piquent un peu", a-t-il expliqué dans Téléfoot.

Il fait notamment référence à la remarque du sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, qui l’a recadré lors du dernier rassemblement de l’Équipe de France.

Lire aussi: Dembélé, c'est quoi le problème?

"Je ne suis pas nonchalant. Il veut me piquer pour que je donne le meilleur de moi-même. L'année dernière, j'ai eu une grosse blessure. Il faut que je prouve et que je me montre à chaque match", a ajouté le jeune attaquant (21 ans, 20 sélections).

 

 

 

 

 

 

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Liga
Foot Liga

Neymar déjà d'accord avec le Barça?

Foot Ligue 1
Foot Ligue 1

Neymar prêt à tout pour rejoindre le Barça

Foot Mercato
Foot Mercato

Paris prêt à vendre Neymar


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

La corruption gangrène le foot camerounais

Renard «espionne» les éléphants

Infantino lâche Ahmad Ahmad

Le harcèlement éclabousse la CAN

Majorque n’a pas oublié Badou Zaki

Les Marocains conjurent le sort du 1er match

Trop d’adrénaline chez les Pharaons?

Le Mondial féminin a mal à la VAR

La FIFA, c'est la Banque mondiale du foot

Trop chère CAN 2019