Filinfo

Foot

Comment Renard a dompté les Lions Indomptables

© Copyright : DR
Critiqué par périodes dans ces éliminatoires, Hervé Renard a répondu à ses détracteurs en mettant à genoux le Cameroun, ce que le Maroc n'avait jamais réussi. Voici comment le Renard a dompté les Lions.
A
A

L'enjeu était grand, il fallait battre le Cameroun, champion d'Afrique en titre, pour se propulser vers la CAN 2019. Hervé Renard, homme de défis, a su faire face à ses responsabilités.

L'objectif de faire chuter les Lions Indomptables pour la première fois dans l'histoire du football marocain, était inscrit depuis de longues semaines à son agenda. Voici comment le Français a réalisé un exploit inédit.

Fidèle à ses principes

Hervé Renard n'est pas du genre à changer une équipe qui gagne. Même si sa manière de construire ses listes répond parfois à des critères plus subtiles que la forme du moment, son onze titulaire vendredi se rapprochait de la meilleure équipe possible. Dans l'après-midi Le360sport annonçait la bonne composition de départ, en se basant sur la logique du sélectionneur.

Renard, très heureux de retrouver Benatia, en a profité pour reformer sa charnière fétiche. Le joueur de la Juventus a été associé à Da Costa, avec Noussair Mazraoui révélation du championnat néerlandais cette saison dans le couloir droit, et Achraf Hakimi, qui flambe en Bundesliga, à gauche.

Fajr a été titularisé aux dépens de M'bark Boussoufa qui est toujours sans club. Face à un adversaire de plus grande envergure que les Comores, Renard n'a pas pris de risques et mis tous les atouts de son côté. Belhanda et El Ahmadi ont assuré l'équilibre au milieu du terrain, derrière une attaque composée d'Amrabat, Ziyech et Boutaïb, un classique.

Les entraîneurs aiment pouvoir compter sur toutes leurs forces vives pour préparer un succès. Mais ils ne peuvent prévoir l'imprévisible, et quand survient une blessure comme celle de Belhanda, il faut être capable de prendre la bonne décision, celle qui, au minimum, ne pénalisera pas la bonne marche de l'équipe.

L'amour du risque

Hervé Renard a transformé une mauvaise nouvelle en choix gagnant. Il a choisi de faire entrer Sofiane Boufal sur le côté gauche pour apporter de la vitesse et de la percussion. Alors que le joueu du Celta Vigo était absent de la sélection depuis quelques mois, Renard a eu le flair de le rapeller au bon moment, et de lui faire confiance. Ainsi Ziyech a pu retrouver une position plus basse et l'équipe nationale s'est métamorphosée. Ces changements ont libéré les latéraux. Hakimi et Mazraoui ont pu monter et soutenir les attaquants. Leur apport offensif a fait la différence, puisque les défenseurs camerounais ont perdu en sérénité au fil de la seconde période.

Profitant de la fébrilité adverse, Renard a eu ensuite l'inspiration de faire entrer un attaquant capable de faire des courses pour libérer Boufal. Il a lancé En-nesyri, dont les appels ont permis aux ailiers de percer. Renard a réussi son coup en dominant en long et en large les coéquipiers de Choupo-Moting. Clarence Seedorf, dépassé, a fait entrer Clinton Njié pour apporter de la vitesse et faire reculer la ligne défensive marocaine, mais Benatia a fait jouer son expérience pour contenir les incursions adverses.

Renard et les siens ont réalisé le match parfait. Tout y était, surtout le réalisme car il n'a pas fallu plus de 3 occasions franches aux Lions de l'Atlas pour marquer. Ensuite, un coup de génie de Ziyech a fait basculer la rencontre. 

En affichant ses ambitions dès sa composition d'équipe, en prenant les bonnes décisions, et en osant prendre des risques, Hervé Renard a réussi son pari d'offrir au Maroc sa toute première victoire sur le Cameroun. Après avoir ramené les Lions de l'Atlas à la Coupe du Monde 20 ans après, le Français remplit son objectif de qualification pour la CAN 2019, une journée avant la fin des éliminatoires. Connaissant son palmarès et son appétence pour la Coupe d'Afrique des Nations, qu'il a remporté deux fois, tous les rêves sont permis.

 

 

 

 

 

Par Nassim Elkerf
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Pretoria exige du fric pour accueillir la CAN

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Vidéo. Pourquoi le Maroc a préféré renoncer

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

La CAF devra choisir entre l’Égypte et l’Afrique du Sud


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

KACM: condamné au TAS, menace par la FIFA

L'Afrique du Sud "marchande" avec la CAF

14 matchs et 2 buts encaissés par le HUSA

Benzema-Giroud, je t'aime, moi non plus

Le retrait du Maroc jamais confirmé

L’IRT doit éviter le piège algérien

Un derby à Al Hoceima, un autre à Rabat

Le Raja ira à Doha aux frais de la CAF

Le Maroc surprend l'Afrique

A quoi joue le Maroc en se désistant de la CAN?