Filinfo

Foot

Hakan Sukur, de star du foot à chauffeur d’Uber

© Copyright : DR
Kiosque360. Pour s’être opposé à Recep Tayyip Erdogan, l’ancienne gloire du football turc, Hakan Sukur, détenteur du plus rapide but marqué dans un Mondial, vit aujourd’hui en exil aux États-Unis. Il y exerce la profession de chauffeur à Uber.
A
A

Retraité depuis 2008, l’ex-joueur international turc, ancienne gloire de Galatasaray, est désormais exilé aux États-Unis où il vit de petits boulots. Si l’ancien footballeur se retrouve dans cette situation, c’est en raison de son statut d’opposant politique en Turquie.

Selon une publication sur le portail mouv.fr de ce mardi 14 janvier, l’auteur du but le plus rapide de l’histoire de la Coupe du monde (2002) avait pourtant rejoint l’AKP (le parti d’Erdogan) en 2011 avant de devenir député. Mais sa démission en 2013 a précipité sa chute.

Lorsque des tensions ont éclaté entre lui et son ancien parti, il a reçu plusieurs intimidations: "La boutique de ma femme a été visée par des jets de pierres, mes enfants ont été harcelés dans la rue. J’ai reçu des menaces après chaque déclaration que j’ai faite", a-t-il affirmé.

En 2016, accusé d’avoir participé à la tentative de coup d’État contre Erdogan, il a même vu un mandat d’arrêt prononcé contre lui en Turquie. Le pouvoir turc l’a considéré comme étant un proche du prédicateur Fethullah Gülen, à l’origine de ce coup d’État manqué.

Lui et son père ont ensuite fait l’objet d’un mandat d’arrêt émis par la Turquie l’obligeant à quitter le pays pour les États-Unis, alors que tous ses avoirs avaient été gelés par le pouvoir.

«J’ai tenu un café ici pendant un certain temps. Des gens étranges sont venus dans mon café et ont joué de la musique Dombra (ndlr: décrite par le parti AKP comme étant la vraie musique des Turcs)."

Placé par la suite sous protection policière, il s’est mis à vendre des livres et vient de devenir chauffeur Uber pour parvenir à gagner sa vie, et continue de dénoncer la politique du président Erdogan, coupable d’avoir, selon lui, confisqué la démocratie au peuple.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous