Formulaire de recherche

Mondial 2026: de tous les candidats, le Maroc est le plus «sûr», selon «The independant»

Maroc 2026

© Copyright : DR

Posté le 08/02/2018 à 23h24 par Mohammed Ould Boah (Mise à jour le 09/02/2018 à 02h31)

Kiosque360. Le quotidien britannique «The Independant» vient de sortir un Spécial consacré à la candidature du Maroc au Mondial 2026. Pour le journal londonien, le pays a de fortes chances d’être désigné, surtout qu’il détient une longueur d’avance sur ses adversaires en matière de sécurité.

Le Maroc a de fortes chances d’organiser la Coupe du monde 2026, car il dispose d’une caractéristique essentielle que l’on ne retrouve pas au Mexique ou aux Etas-Unis, à savoir la sécurité. C’est en ces termes que la quotidien Al Massae du vendredi 9 février reprend un «Spécial Maroc» réalisé récemment par le quotidien britannique The Independant.

Le journal londonien précise que sur la base des multiples rapports  internationaux émanant des grandes institutions sécuritaires, tout le monde  s’accorde à dire que le Maroc est devenu parmi les pays les plus sûrs du monde, comparativement à ses voisins et même aux USA, comme le mentionne un rapport de «Global Terrorism».

Ce que confirme également une déclaration du directeur exécutif de Maroc 2026, Hicham El Amrani à The Independant, déclaration dans laquelle il précise que le Maroc n’a plus connu le moindre acte terroriste depuis 2011, ce qui avantage son dossier pour l’organisation du Mondial 2026, puisque la sécurité, la stabilité et la quiétude sont des critères incontournables pour l’accueil de ce genre d’événement planétaire.

The Independant ajoute que si les précédentes candidatures du Maroc au Mondial n’étaient que de  «l’encre sur du papier», ce n’est plus le cas aujourd’hui. Le pays accueille désormais plus 11 millions de touristes par an, alors que ses infrastructures de base ont connu un boom sans précédent, sans parler de l’organisation de deux coupes du monde des clubs, en plus de l’accueil du conclave planétaire sur l’environnement (COP 22).

Toutes ces données sont très appréciées en Europe, selon le journal, concluant que les fédérations du Vieux continent ne manqueront pas d’en tenir compte au moment du vote crucial du 13 juin prochain.

Posté le 08/02/2018 à 23h24 Par Mohammed Ould Boah