Filinfo

Foot

Plus d’amendes et moins de huis clos, la nouvelle stratégie disciplinaire de la FRMF

© Copyright : DR
Kiosque360. Pour endiguer le hooliganisme dans les stades, le nouveau code disciplinaire de la FRMF semble privilégier les sanctions financières à l’encontre des clubs, plutôt que de décider du huis clos. Les détails.
A
A

Depuis la reprise de la saison de la Botola Pro 2017-2018, les décisions prononcées à l’encontre de plusieurs clubs par la commission de discipline de la FRMF semblent très indulgentes. Une tendance qui s’est confirmée depuis l’entrée en vigueur du nouveau code disciplinaire. C’est la thèse soutenue par le quotidien Al Massae dans son édition du 16 octobre.

Le quotidien en donne pour exemple la condamnation du Wydad à jouer un seul match à huis clos, tandis que l’Ittihad de Tanger (IRT) s’en est sorti avec une simple amende de 10.000 DH, malgré les violences et les faits d’une extrême gravité imputés aux supporters des deux clubs.

Pour expliquer juridiquement cette décision, Al Massae indique qu’en vertu de l’article 63 de l’ancien texte, le Wydad devait être condamné à disputer quatre matchs à huis clos et une amende de 50.000 DH. Une sanction qui s’appliquerait également à l’IRT dont les supporters ont jeté des projectiles sur le staff technique de l’équipe adverse. Or, le code disciplinaire dans sa nouvelle mouture (article 105) ne prévoit qu’une condamnation à disputer un match à huis clos.

Ce constat fait dire à Al Massae qu’il s’agit d’un nouvel arsenal juridique qui risque d’encourager l’impunité des actes de vandalisme et de hooliganisme. L’autre constat consiste à dire que l’esprit du nouveau code disciplinaire de la FRMF tend à taper le portefeuille des clubs plutôt que de prononcer des huis clos.

Ainsi, le jet de projectiles sans dommage physique et sans incidence temporelle sur le déroulement de la partie est passible d’une amende de 5000 DH, et au cas où ces projectiles entraînent des dommages physiques, le club est passible d’une amende de 10.000 DH. Enfin, la FRMF a prévu une sanction très sévère dans l’alinéa 5 de l’article 105 qui prévoit qu’en cas de jet de projectiles entraînant l’arrêt définitif de la partie, le match est perdu par pénalité, assorti d’une amende record de 100.000 DH et au moins un huis clos.

Par Fayçal Ismaili
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Tribunal arbitral du sport
Foot Tribunal arbitral du sport

Le Milan AC privé de compétitions européenes !

Foot Ligue des champions CAF
Foot Ligue des champions CAF

Ce que l'affaire Espérance-Wydad peut coûter aux Rouges

Foot FRMF
Foot FRMF

C'est la fin des huis clos au Maroc!


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Gullit ne comprend rien aux Marocains

Vive l'Algérie!

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Kiosque

Le football tient son AG annuelle

Beaumelle bientôt fixé sur son sort

Halilhodzic en colère contre Belhanda

Ribéry déjà à l’aise en Italie

17 Marocains aux 17es Mondiaux d'athlétisme

La FIFA attend la CAF pour le Mundialito

Deux matchs décisifs pour Raja et WAC en LDC

Michael Schumacher serait conscient

Fatma Samoura ausculte la CAF

L'équipe national de taekwondo au Japon