Filinfo

Foot

Trois favoris au tapis, qui peut gagner la CAN?

© Copyright : DR
Trois des favoris à la victoire finale ont quitté la Coupe d'Afrique des Nations dès les huitièmes de finale. Le champion en titre et le pays hôte ne sont plus là, tout comme le Maroc. Alors qui peut gagner la CAN?
A
A

À la surprise générale, le Maroc, le Cameroun et l'Égypte ont dit adieu à la Coupe d'Afrique des Nations dès le stade des huitièmes de finale. Les Pharaons ne remporteront pas de 8e trophée continental, les Lions indomptables sont détrônés et les Lions de l'Atlas, qui courent après un sacre depuis 43 ans, font encore moins bien qu'en 2017.

Le Maroc s'élimine tout seul
En se montrant incapable de tranformer ses nombreuses occasions de but et en se payant le luxe de rater un penalty à la dernière minute, le Maroc d'Hervé Renard s'est condamné lui-même dans son match contre le Bénin. Face à un adversaire qui n'a pas tiré une seule fois au but en première mi-temps, mais a réussi à marquer en premier, les Lions de l'Atlas sont quand même parvenus à égaliser. Mais à force d'insuffisances, la vérité a éclaté lors de la séance des penalties (1-4). Le Maroc n'avait pas sa place en quarts de finale.

Le Cameroun renversé en 3 minutes
Tenant du titre, le Cameroun ne laissera pas un souvenir impérissable dans cette CAN. Favoris naturels car vainqueurs en 2017, les Lions Indomptables ont fini par tout perdre en 3 minutes face au Nigeria. Alors que son équipe mène 2-1 à l'heure de jeu, Clarence Seedorf prend la décision surprenante de remplacer son pilier du milieu de terrain Georges Mandjeck (62e minute). Conséquence directe, les Nigérians en profitent et claquent deux buts en 3 minute par Ighalo (63e) et Iwobi (66e). Le Cameroun tenera de récupérer son trône à domicile en 2021.

L'Égypte prend une leçon de réalisme
Avec ses trois victoires tranquilles au premier tour, l'Égypte de Mohamed Salah a hérité de l'Afrique du Sud en huitièmes de finale. Un adversaire qui n'a pas défrayé la chronique dans le groupe D, celui de Maroc, se qualifiant avec une victoire et deux défaites, mais une différence de buts de -1, qui lui a permis de faire parti des meilleurs troisièmes. À domicile, les Pharaons n'ont jamais réussi à prendre la mesure des Bafana Bafana, qui ont fini par triompher en fin de match à la surprise générale. Après l'échec au dernier Mondial, la génération Salah a aussi raté sa CAN.

Une finale Sénégal-Algérie?
Débarassée de trois favoris, la deuxième phase de cette Coupe d'Afrique des Nations semble offrir un boulevard au Sénégal et à l'Algérie. Dans leur tableau, les Sénégalais sont avec le Bénin, qu'ils affronteront en quart de finale, Madagascar, la RDC, le Ghana et la Tunisie. Les Algériens qui jouent aujourd'hui contre la Guinée en huitièmes, ont dans leur tableau le Mali, la Côte d'Ivoire, l'Afrique du Sud, et le Nigeria.

Au regard des performances des uns et des autres depuis la phase de poules, la route semble balisée pour permettre aux Fennecs et aux Lions de la Teranga de se retrouver dans le dernier match de cette Coupe d'Afrique des Nations. Mais cette 32e édition s'amuse à déjouer les pronostics, rien n'est jamais acquis, et ce ne sont ni les Égyptiens, ni les Camerounais et encore moins les Marocains qui diront le contraire.

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot FRMF
Foot FRMF

Les dépenses pharaoniques de la FRMF pour la CAN 2019

Foot maroc-Algerie
Foot maroc-Algerie

Pour Benatia, le Maroc est meilleur que l’Algérie

Foot Algérie
Foot Algérie

Annoncé sur le départ, Djamel Belmadi reste avec les Fennecs


2 commentaires /

  • ALGERIE ET FIER .
    Le 08 Jul. 2019 à 10h50
    Vous avez bien dit : Trois favoris au tapis, qui peut gagner la CAN? Je vous répond tout simplement que c'est L' ALGÉRIE et sans excès de zèle .
  • bouchareb
    Le 07 Jul. 2019 à 14h48
    finale nigeria senegal!
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Non, il ne faisait pas “trop chaud” à Doha

Gullit ne comprend rien aux Marocains

Kiosque

La Botola solde certains retards

Alerte aux supporters tunisiens

Les Locaux face à l'obstacle algérien

Pogba au Real, ce n'est pas pour demain

Les sportifs paieront l'impôt

Verdict du TAS en novembre pour WAC-EST

Feu vert pour le VAR en Botola

A joueurs ultra-payés, clubs puissants

Vers l’Ultime combat de Badr Hari

En 4 matchs, Vahid a testé 32 joueurs