Filinfo

Foot

Vidéo. Maroc-Argentine, jamais deux sans trois

Mardi le Maroc reçoit l’Argentine à Tanger. L'occasion de revenir sur l’histoire des confrontations entre les deux équipes.

Cette rencontre amicale de prestige, qui aura lieu mardi prochain, entre dans le cadre des préparatifs des Lions de l'Atlas pour la CAN 2019 en Égypte. Les deux nations se sont déjà affronté à 2 reprises, en 1994 et 2004.

Le premier match opposant le Maroc à l’Argentine remonte au 20 avril 1994. À cette époque, l’Albiceleste avait un des meilleurs effectifs au monde, avec Gabriel Batistuta et le légendaire Diego Maradona. Ces derniers ont mis fin une série de 12 matchs sans défaite pour le Maroc qui s'est incliné 3-1 dans la Salta Cup, en Argentine.

Dix ans après, c’est au tour du Maroc d’accueillir les Argentins au stade Mohamed 5 de Casablanca. C'est l'époque des Mustapha Hadji et Nourredine Naybet, qui font face face aux Riquelme ou autre Crespo. Le Maroc s'incline 1-0 lors de cette rencontre sur une réalisation de Kily González. 

La troisième confrontation sera-t-elle la bonne pour voir enfn le Maroc triompher?

 

 

 

 

Par Oussama Zidouhia et Saad Aouidy
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Maroc-Côte d’Ivoire, un match particulier pour Renard

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Vidéo. Les supporters Ivoiriens impatients avant le Maroc

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Vidéo. Des Marocaines victimes de harcèlement en Égypte


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

La corruption gangrène le foot camerounais

Renard «espionne» les éléphants

Infantino lâche Ahmad Ahmad

Le harcèlement éclabousse la CAN

Majorque n’a pas oublié Badou Zaki

Les Marocains conjurent le sort du 1er match

Trop d’adrénaline chez les Pharaons?

Le Mondial féminin a mal à la VAR

La FIFA, c'est la Banque mondiale du foot

Trop chère CAN 2019