Filinfo

Foot

Vidéo.Pape Diouf flingue Ahmad Ahmad

Invité de l’émission Talents d’Afrique sur Canal+, Pape Diouf a attaqué le président de la CAF Ahmad Ahmad, le qualifiant de pantin des Marocains. Une réaction qui survient après le retrait de la CAN 2019 au Cameroun.

Les réactions se poursuivent après le retrait de la CAN 2019 au Cameroun. L’ancien journaliste et président de l’Olympique de Marseille, le Sénégalais Pape Diouf, s’est lâché dans l’émission Talents d’Afrique sur Canal+, qualifiant le patron de la CAF de “pantin” aux ordres du Maroc.

“Je ne comprends absolument pas l’attitude de l’actuel président de la CAF, Ahmad Ahmad, et sur cette pression qu’il veut mettre sur le Cameroun, un grand pays du football, un pays à qui l’Afrique doit beaucoup dans la reconnaissance du continent sur le plan du football”, a déclaré le Sénégalais.

Ce n’est pas la première fois que Pape Diouf s’en prend sévèrement à Ahmad Ahmad. Il a déjà manifesté son désaccord avec le Malgache après l’augmentation du nombre de pays qualifiés pour la CAN.

Partout sur le continent, la relation étroite entre Fouzi Lekjaa, le président de la Fédération royale marocaine de football, et Ahmad Ahmad, président de la Confédération africaine de football font jaser et certains n'hésitent pas à établir un lien direct entre la décision concernant la CAN 2019 et le souhait officieux du Maroc de l'organiser.

 

 

 

 

 

 

 

Par Hajar Toufik
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Pour Renard, le Maroc n'est pas favori en Égypte

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

L'Égypte demande à la CAF d'avancer la CAN

Foot télévision
Foot télévision

La CAF met la pression sur beoutQ


4 commentaires /

  • Belbachiri
    Le 08 Dec. 2018 à 00h48
    On entend pas dans la vidéo cette formule " pantin du Maroc". Cela dit ; à lire la presse nationale,y compris votre journal (que je lis régulièrement et respecte) ,on peut avoir cette impression de:comme si notre Pays "n'attend que l'échec du Cameroun pour proposer s candidature".A jouté à cela la proximité du Maroc avec Mr Ahmad ( ce n'est pas un secret et c'est légitime.ce n'est pas un secret et légitime aussi:l'activisme et le soutien Marocain pour l'élection de Mr Ahmed) . Je ne connais pas la nature de nos relations avec le Cameroun (à part les nombreux étudiants chez nous,par le passé au moins) mais à mon humble avis il fallait se montrer "plus posé" et ne pas brusquer la sensibilité ou la susceptibilité de pays,lointains géographiquement de nous et qui nous s'imaginent dominateurs et se considérant comme "supérieurs "MERCI
  • zack
    Le 07 Dec. 2018 à 10h41
    j'ai beau ecouter ce morceau d'interview maintes fois .... Il ne dit jamais qu'Ahmad Ahmad est le pantin du Maroc !!! vs avez visionné cela ou ?
  • Moumed
    Le 07 Dec. 2018 à 10h08
    S'il trouve mieux que le Maroc (excepté l'AFS pas très emballée qu'ils leur donne cette CAN .
    Hayatou n'etait il pas sous l'influence de Raouraoua qui a permis à l'Algérie de se qualifier à la coupe du monde 2 fois.
    Même chose avec Slim Alilou pour la Tunisie et l'Égypte depuis des décennies sans oublier l'AFS
    Le Maroc a été fair play avec le Cameroun qu'il s'est meme proposé d'aider pour rattraper son retard..
    Donc Pape Diouf fait du buzz après avoir disparu des écrans.
  • rochd
    Le 07 Dec. 2018 à 09h44
    l’Europe ne veut pas de coupe du monde avec le Maroc,"vive la chine au Afrique",maintenant ils ramènent des pantins pour attaquer le Maroc via la CAF et l'Afrique pour dévier leur racisme.
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Voici les conditions du retour des tifos dans les stades

Tanger va-t-il éliminer le Zamalek?

Les réserves d’Infantino sur le Mondial 2030

Cristiano Ronaldo ou «Monsieur Finales»

Le mercato non prolongé cette année

La Coupe du monde des clubs au Maroc?

L’OCS ne paiera pour ses hooligans

Gerard Piqué, le futur président du Barça

La ville ocre, capitale du football mondial

Les arbitres marocains à l'heure de la high tech