Filinfo

Marocains du monde

Adel Taarabt, les raisons d’un échec

© Copyright : DR
Adel Taarabt n’arrive pas à sauver sa fin de carrière. Indésirable à Benfica, le Lion de l’Atlas se trouve actuellement dans une situation d’échec total. La faute à qui ?
A
A

Choix de clubs ratés

Après avoir commencé sa carrière au RC Lens en 2005, Adel Taarabt est passé en Angleterre pour porter les couleurs de Tottenham. N’arrivant pas à s’imposer avec les Spurs malgré ses qualités techniques, l’international marocain rejoint les rangs des Queens Park Rangers.

Titulaire indiscutable, Taarabt fait rapidement l’unanimité au sein du club de deuxième division anglaise. A l’époque, les observateurs voient en lui un joueur qui possède de grandes prouesses techniques. Lors de la saison 2010-2011, il est même été élu meilleur joueur de Championship.

Avec l’arrivée des Qataris au Paris Saint-Germain, Adel Taarabt devait débarquer en France. Transfert avorté ou choix du joueur ? finalement, le Lion de l’Atlas est resté en Angleterre. En 2013, il rejoint Fulham sous forme de prêt, où il ne dispute pas plus de 7 rencontres.

Été 2014, il débarque au Milan AC, toujours en prêt. Malgré quelques apparitions convaincantes avec les Rossoneri, il n’a pas été gardé par les Italiens. Lors du mercato hivernal, il était dans le viseur de Naples, mais les dirigeants du Milan AC déconseillent le club napolitain de s’offrir le joueur, en raison de son indiscipline.

Il file ensuite à Benfica, où il s’engage pour 5 ans. Ignoré par son coach, Taarabt rejoint Genoa, alors que des clubs de Chine et du Golfe le suivent. Aujourd’hui, le joueur de 29 ans rentre au Portugal où il ne retrouve pas de place.

Joueur indiscipliné

Le talent d’Adel Taarabt a été gâché par de gros problèmes disciplinaires. Partout où il passe, il laisse des traces. C’est ainsi qu’il quitte son club formateur, Lens. Il se dispute avec son coéquipier Grégory Vignal. Énervé, il quitte le terrain sans l’accord de son entraîneur.

Avec les Queens Park Rangers, il faisait souvent objet de sanctions de ses dirigeants, sous forme d'amendes. Il refusait de se soumettre au contrôle du poids, il était régulièrement en retard à l’entraînement... Ses soucis avec le club constituent la principale raison de son départ.

Au Milan AC, le joueur a été repéré à plusieurs reprises dans des boîtes de nuits. Après son départ, un ancien dirigeant du club a révélé qu'Adel Taarabt était accro à l’alcool et à la cigarette.

Même au Genoa où il devait relancer sa carrière, Taarabt a gardé le même comportement. Son entraîneur s’est plaint à plusieurs reprises de son manque de rigueur et de professionnalisme. Son mauvais caractère a fait de lui un joueur indésirable.

Des blessures répétitives

L’échec d’Adel Taarabt peut également être expliqué par les nombreuses blessures dont il a été victime durant sa carrière. Avec les Queens Park Rangers, il a été absent des terrains à trois reprises avec des durées allant de 9 à 53 jours. Avec Genoa, le Lion a été également éloigné des stades plusieurs fois. Les blessures les plus fréquentes étaient d’origine musculaire.

Les conséquences de ces blessures ont été visibles sur la performance du joueur, qui a du mal à retrouver son niveau. 

Taarabt, joueur malchanceux ?

Peut être Adel Taarabt est-il malchanceux. À chaque fois que les choses vont bien pour lui, une blessure ou un incident imprévu vient gâcher sa situation. En équipe nationale, il faisait partie des Lions de l’Atlas du temps d’Eric Gerets avant de se perdre. Dommage pour celui qui était vu comme un grand espoir du foot marocain.

 

 

 

 

Par Hajar Toufik
A
A

Tags /


à lire aussi /

Marocains du monde Lions de l'Atlas
Marocains du monde Lions de l'Atlas

Un club londonien vise En-Nesyri

Marocains du monde Lions de l'Atlas
Marocains du monde Lions de l'Atlas

Ayoub El Kaabi pour renforcer l’attaque du Wydad?

Marocains du monde Lions de l'Atlas
Marocains du monde Lions de l'Atlas

Yassine Bounou priorité de l'Espanyol de Barcelone


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Vive l'Algérie!

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Hervé renard chassé par les médias?

Le "résultat" WAC-ES Tunis bientôt connu

Annulation de l’AG de «Sport pour tous»

Mercato explosif en Liga espagnole

Les Jeux africains évincent la Botola

Le jour j pour la fédération d’athlétisme

Renard fait ses adieux au Maroc

Le faux pas des Lions de l'Atlas expliqué

Quand la Botola a mal à ses "samsaras"

Vrai homonyme, fausse recrue