Filinfo

Tennis

Vidéo. Federer en demies en sauvant 7 balles de match

Sept balles de match contre lui et finalement une victoire arrachée malgré un physique chancelant: Roger Federer s'en est vraiment sorti de justesse mardi face au 100e mondial Tennys Sandgren, mais il jouera bien les demi-finales de l'Open d'Australie.

Roger Federer, 3e mondial, a sauvé 7 balles de match avant de finalement dominer l'Américain Tennys Sandgren (100e) 6-3, 2-6, 2-6, 7-6 (10/8), 6-3, mardi en quarts de finale de l'Open d'Australie.

Le Suisse de 38 ans, visiblement diminué physiquement, a donc dû rejouer 5 sets et 3h31 après les 5 sets et 4h au 3e tour face à l'Australien John Millman. Il affrontera en demi-finales le tenant du titre serbe Novak Djokovic (2e) ou le Canadien Milos Raonic (35e).

"J'ai été incroyablement chanceux aujourd'hui, j'ai joué de mieux en mieux au fur et à mesure que le match avançait et que la pression baissait", a reconnu Federer qui a sauvé trois balles de match à 4-5 dans le 4e set, puis encore quatre, dont trois consécutives dans le tie break de cette 4e manche.

"Celle-là de victoire, je ne la méritais pas, mais je suis là... et évidemment je suis tès content", a ajouté le Suisse qui avait déjà sauvé 7 balles de match avant de s'imposer, à Cincinnati contre Scott Draper... en 2003.

"Parfois, on se sent un peu bizarre. Je ressentais un gêne à l'aine, ma jambe se raidissait un peu... je n'aime pas faire appel au médecin, je n'aime pas montrer mes faiblesses", a-t-il commenté.

Dans les 2e et 3e sets, Federer a montré des signes d'énervement et s'est lancé dans une discussion avec l'arbitre à qui il reprochait de lui avoir donné un avertissement en se fondant sur les dires d'une juge de ligne.

Dans la foulée, il a quitté le court avec le physiothérapeute à 6-3, 2-6, 0-3 pour un temps mort médical.

Dépassé aux 2e et 3e sets, le Suisse s'en est sorti par miracle dans le 4e, la manche de tous les dangers où il a donc effacé sept balles de match, et par magie il a repris le dessus au 5e.

"Il faudra que je joue mieux en demies, parce que sinon, c'est sûr que je vais pouvoir aller skier !", a-t-il plaisanté au micro de Jim Courier sur le court.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Tennis ROLAND-GARROS
Tennis Open d'Australie
Tennis Open d'Australie

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous