Filinfo

Foot

Kelvin Kaindu, entraineur de Nkana FC: ”Le TAS n'est pas là par hasard“

Les joueurs du Tihad Bidaoui (TAS). © Copyright : DR
Le club zambien Nkana FC prendra au sérieux l'équipe marocaine de Tihad Athletic sport de Casablanca (TAS) lors du prochain match prévu dans le cadre du 2è tour préliminaire additionnel de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF), a indiqué dimanche l'entraîneur du club zambien, Kelvin Kaindu.
A
A

«Nous ne sous-estimerons pas Tihad de Casablanca simplement parce qu'il s'agit d'un club marocain de 2è division», a déclaré M. Kaindu à la presse, notant que «dans la CAF, il n'y a pas d'équipe qu'on peut considérer comme mineure".

Le TAS s'est qualifié pour les barrages de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF) au terme de son match nul face à la formation béninoise de l’ESAE FC (1-1), disputé mercredi dernier à Porto-Novo au Bénin.

Le club casablancais, qui s’était largement imposé en match aller à domicile (4-0), a réussi à valider son billet pour le prochain tour en arrachant le nul dans les derniers souffles de la rencontre sur la pelouse de l’ESAE FC.

«C'est probablement la première fois qu'ils se qualifient pour la CAF, mais je pense qu'ils n'y sont pas par erreur», a souligné l’entraîneur zambien, notant que les joueurs du TAS «ont travaillé dur pour être là».

Et Kaindu d'ajouter que «ce n'est tout simplement pas une équipe ordinaire, c'est une équipe d'Afrique du Nord et nous savons ce que les équipes maghrébines peuvent faire lorsqu'elles viennent jouer contre nous dans le sud».

Nkana FC n'a pas encore gagné à domicile dans les compétitions continentales cette saison. Le club a concédé deux nuls en Ligue des champions de la CAF contre le Bantu FC du Lesotho (0-0) et Petro Atletico de l'Angola (1-1).

Les protégés de Kaindu ont été relégués en Coupe de la Confédération après avoir été éliminés par Petro" 2 buts à 1 lors de la phase préliminaire de la Ligue des champions de la CAF.

Par Le360 (avec MAP)
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous