Filinfo

Foot

Vidéo. Le Barça se refait une santé avant Paris

Barcelone, vainqueur 2-0 d'Osasuna 2-0 samedi à Pampelune pour la 26e journée de Liga, s'est refait une santé à quatre jours du 8e de finale retour de Ligue des champions à Paris et à la veille de l'élection de son nouveau président.

Le printemps est déjà là en Catalogne: dans le sillage de leur exploit contre Séville mercredi en demi-finale de Coupe d'Espagne (3-0) et avant le scrutin présidentiel de dimanche, les Catalans se sont offert une précieuse victoire en terre navarraise grâce à un boulet de canon signé Jordi Alba, bien servi par son maître à jouer Lionel Messi (30e), et un but du jeune Ilaix Moriba en fin de match (82e).

Un but qui permet aux Blaugrana de revenir provisoirement à deux points du leader, l'Atlético Madrid (58 pts), qui reçoit le Real Madrid (3e, 53 pts) dimanche après-midi dans le brûlant derby de la capitale espagnole.

Cadres et jeunes 

Grâce à ses cadres et à ses jeunes, le Barça a confirmé son retour en forme, désormais bien installé dans le nouveau système dessiné par Ronald Koeman en 3-5-2.

Cette fois-ci, c'est Antoine Griezmann qui a accompagné Messi sur le front de l'attaque à la place de son compatriote Ousmane Dembélé (entré en jeu à la pause à la place de Samuel Umtiti), après trois matches débutés sur le banc.

Et "Grizi" a assuré: présent dans les tâches défensives et dans la construction offensive, Griezmann a manqué de peu une occasion d'ouvrir le score sur une tête mal cadrée (26e).

Derrière, c'est le gardien Marc-André ter Stegen qui a fait le spectacle: le portier allemand, qui a encaissé quatre buts à l'aller face au PSG mi-février au Camp Nou (4-1), a cette fois-ci gardé sa cage inviolée en multipliant les sauvetages de classe: un sprint en arrière pour capter le ballon dès la 2e minute, une envolée main opposée à la 14e, et une main de fer sur une frappe à bout portant de Ruben Garcia à la 34e.

Et Moriba (18 ans) a même marqué son premier but pour son 5e match avec l'équipe première du Barça, pour s'offrir le droit de célébrer en prenant dans ses bras son idole de jeunesse, Lionel Messi.

"On est content de pouvoir faire rentrer les jeunes du Barça. Et on ne le fait pas parce que les gens le veulent. On le fait parce que ces jeunes le méritent. Et ils le prouvent tous, Pedri, Ilaix, Mingueza, Araujo, et d'autres aussi, tous ont un grand avenir devant eux. (...) Ils sont l'avenir du club", a encensé Koeman en conférence de presse d'après-match.

Séville s'incline 

Alors que le club s'apprête à ouvrir une nouvelle page de son histoire ces deux prochains mois, avec un nouveau président dimanche, une affiche importante face au PSG mercredi en C1, puis un clasico face au Real Madrid et une finale de Coupe du Roi face à l'Athletic Bilbao en avril, l'équipe revit.

Et les anciennes gloires, méconnaissables depuis plusieurs mois, commencent à retrouver leur rang avant le sprint final... sans toutefois parvenir à mettre plus de deux buts à la modeste équipe d'Osasuna.

Plus tôt dans la journée, le Séville FC, quatrième de Liga derrière le trio d'indéboulonnables avec 48 pts, s'est incliné 2-1 sur la pelouse du promu Elche.

Les hommes de Julen Lopetegui, qui avait choisi de faire souffler certains cadres avant le déplacement à Dortmund en 8e de finale retour de C1 mardi, ne risquent toutefois pas de perdre leur place qualificative pour la Ligue des champions dans l'immédiat, étant donné que la Real Sociedad, qui reçoit Levante dimanche, compte provisoirement six points de retard sur eux.

A noter également, la courte mais précieuse victoire 1-0 du promu Cadix sur Eibar dans la course au maintien.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous