Filinfo

Foot

Ammouta fait revenir le Wydad devant le TAS

Houcine Ammouta et Said Naciri. © Copyright : DR
Kiosque360. Le Wydad de Casablanca sera obligé, une nouvelle fois, de se défendre devant le Tribunal arbitral du sport (TAS). Après son bras de fer avec l’Espérance de Tunis, le club casablancais doit faire face à son ancien entraîneur, Houcine Ammouta.
A
A

Quelques jours seulement après son passage devant les juges du TAS dans le dossier du «scandale de Radès», le Wydad aura une nouvelle séance lundi prochain, mais pour une autre affaire, celle de son ancien entraîneur, Houcine Ammouta. Le Wydad a fait, en effet, appel devant le TAS de la décision rendue par la FRMF, comme nous le rapporte le quotidien Al Massae dans son édition du 4 juin.

Pour rappel, la FRMF avait donné raison au technicien marocain et a demandé au WAC de lui verser 6,28 millions de dirhams comme dédommagement par rapport aux primes de la Botola et de la Ligue des champions qu’il avait remportées. Le club doit aussi lui verser le reliquat des salaires qu’il n’a pas perçu.

Houcine Ammouta maintient, dans sa version, que le Wydad a rompu son contrat unilatéralement alors que le club avance le contraire. Le litige a éclaté juste après la Coupe du monde des clubs 2018 durant laquelle le WAC n’a pas été performant. Le technicien marocain a été remplacé dans la foulée par Faouzi Benzarti.

Le WAC et Said Naciri, son président, s’attendent à un jugement moins lourd et un dédommagement moins important. Si les juges de la plus haute cour du sport confirment la décision de la FRMF, le Wydad n’aura que quelques semaines pour verser le montant imposé, sinon il sera sanctionné par la Fifa. Pour le quotidien, cela aura un grand impact sur le mercato du club.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Bakary Gassama
Foot Wydad de Casablanca
Foot Joël Madondo

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous