Formulaire de recherche

Botola D2. Le Rapide Oued Zem rêve de la montée

Rapid Oued Zem

© Copyright : DR

Posté le 08/05/2017 à 21h00 par Fayçal Ismaili

Kiosque360. La compétition fait rage chez les équipes formant le peloton de tête de la Botola 2. Après que le leader, le Racing de Casablanca, ait concédé une défaite, son poursuivant, le Rapide Oued Zem revient à deux points grâce à sa victoire sur l’Ittihad Aït Melloul. Sa onzième cette saison!

En deuxième division de la Botola, six équipes se tiennent dans un mouchoir de poche en tête du classement et peuvent toutes accéder à la première division la saison prochaine. Si le leader, le Racing de Casablanca (46 points), a concédé une défaite contre l’Ittihad Zemmouri de Khemisset au stade du 18 novembre par trois buts à zéro, le Rapide Oued Zem revient à deux points du leader, avec 44 points au compteur, grâce à sa victoire à domicile contre l’Ittihad Aït Melloul, rapporte le quotidien Al Akhbar dans ses pages sportives à paraitre ce mardi 9 mai.

Avec sa victoire par trois buts à zéro, grâce à des buts de Imad Rahouli, Rachid Slimani et Mourad Haybour, le Rapide Oued Zem vient d’enchainer sa 11e victoire en Botola 2 et septième à domicile. Grâce à sa victoire, devant quelques 6000 spectateurs euphoriques, le Rapide Oued Zem peut, plus que jamais, se permettre de rêver d’une montée en première division. L’Ittihad Aït Melloul, par sa défaite, rétrograde à la 15e place du classement avec un total de 30 points et se voit menacé de rétrogradation en division amateur
..

Si le RAC et le Rapide Oued Zem conservent toutes leurs chances d’accéder à la Botola 1, le Mouloudia d’Oujda refuse de lâcher l’affaire et a réussi à glaner la troisième place du classement, et un total de 42 points, grâce à sa victoire par trois buts à deux contre l’Ittihad de Temara. Toujours à l’affût, le MAS de Fès reste lui aussi dans le coup, grâce à sa deuxième victoire consécutive et sa onzième de la saison, cette fois contre le Youssoufiya de Berrechid. Le Mas totalise actuellement 41 points.

Posté le 08/05/2017 à 21h00 Par Fayçal Ismaili