Filinfo

Botola

WAC-AS FAR: un classico sous haute tension

© Copyright : DR
Kiosque360. Barrages sur la route, surveillance des gares, encadrement des supporters… les autorités de Casablanca et Rabat ont préparé un dispositif musclé pour éviter tout dérapage lors de ce classico.
A
A

C’est la course contre la montre pour les responsables de la sécurité à la ville de Casablanca et Rabat, à 24 heures du choc qui opposera ce mercredi, pour le compte de la 18e journée de la Botola, le Wydad à l’AS FAR, révèle Al Akhbar du 28 février.

Les violences qui ont émaillé la rencontre entre le KACM et le Raja ont remis à nouveau sur le tapis la problématique des dégradations des infrastructures et les batailles rangées à l’intérieur et en dehors des stades.

Ce mercredi, près de 38.000 supporters se déplaceront au Complexe Mohammed V à Casablanca dont une bonne partie en provenance de Rabat. Pour anticiper les éventuels heurts entre les supporters, les autorités de Rabat et Casa ont prévu une série de mesures préventives.

À commencer par la surveillance des gares routières et l’installation de barrages le long de la route côtière reliant les deux villes. À Casablanca, c’est la gare l’Oasis qui fera l’objet d’un dispositif spécial de présence policière puisqu’il s’agit de la gare la plus proche du complexe Mohammed V.

Al Akhbar indique également que des ordres stricts ont été donnés aux policiers pour ne pas provoquer les supporters et veiller au respect du maintien de l’ordre. Les directions des deux clubs ont également été impliquées dans la préparation de ce match puisque le Wydad a imprimé 38.000 tickets, dont 8.000 réservés, aux supporters de l’AS FAR.

Pour montrer patte blanche, les ultras des deux clubs ont émis un communiqué exhortant les supporters à faire preuve de civisme pour réussir ce Classico. Une attitude qui s’impose alors que le Maroc est en train de défendre le dossier de candidature pour le Mondial 2026.

Par Fayçal Ismaili
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola Hooliganisme
Botola Hooliganisme

Diapo. Les hooligans sèment la terreur après OCS-WAC

Botola Hooliganisme
Botola Hooliganisme

Vers une Botola sans violences?

Botola Hooliganisme
Botola Hooliganisme

IRT-MAT: la fête du classico gâchée par les scènes de violences


1 commentaires /

  • CHENKO
    Le 28 Feb. 2018 à 07h04

    Normalement, aucune banderole ne doit être visible où déployée lors du match
    WAC-FAR ? Et là c’est vraiment flagrant, je lis : « Al Akhbar indique également que des ordres stricts ont été donnés aux policiers pour ne pas provoquer les supporters et veiller au respect du maintien de l’ordre » ? Bon ?
    Bon match, dans le calme j'espère


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Mais pourquoi choisissent-ils le Maroc?

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Kiosque

Guendouzi préfère être coq que Lion

Un demi-millier de litiges soumis à la FRMF

Sektioui joue sa dernière carte au WAC

Les titres anglais tirent sur City

L’effet Ziyat se fait déjà ressentir au Raja

Les tickets WAC-Sétif acquis au forceps

Neuf joueurs du MAT portés disparus

Pérez veut une finale contre le Barça

Le Mondial moins coûteux que la Botola

Le boxeur Aït Moussa tué par le laxisme