Formulaire de recherche

WAC-AS FAR: un classico sous haute tension

Police Derby

© Copyright : DR

Posté le 27/02/2018 à 23h21 par Fayçal Ismaili

Kiosque360. Barrages sur la route, surveillance des gares, encadrement des supporters… les autorités de Casablanca et Rabat ont préparé un dispositif musclé pour éviter tout dérapage lors de ce classico.

C’est la course contre la montre pour les responsables de la sécurité à la ville de Casablanca et Rabat, à 24 heures du choc qui opposera ce mercredi, pour le compte de la 18e journée de la Botola, le Wydad à l’AS FAR, révèle Al Akhbar du 28 février.

Les violences qui ont émaillé la rencontre entre le KACM et le Raja ont remis à nouveau sur le tapis la problématique des dégradations des infrastructures et les batailles rangées à l’intérieur et en dehors des stades.

Ce mercredi, près de 38.000 supporters se déplaceront au Complexe Mohammed V à Casablanca dont une bonne partie en provenance de Rabat. Pour anticiper les éventuels heurts entre les supporters, les autorités de Rabat et Casa ont prévu une série de mesures préventives.

À commencer par la surveillance des gares routières et l’installation de barrages le long de la route côtière reliant les deux villes. À Casablanca, c’est la gare l’Oasis qui fera l’objet d’un dispositif spécial de présence policière puisqu’il s’agit de la gare la plus proche du complexe Mohammed V.

Al Akhbar indique également que des ordres stricts ont été donnés aux policiers pour ne pas provoquer les supporters et veiller au respect du maintien de l’ordre. Les directions des deux clubs ont également été impliquées dans la préparation de ce match puisque le Wydad a imprimé 38.000 tickets, dont 8.000 réservés, aux supporters de l’AS FAR.

Pour montrer patte blanche, les ultras des deux clubs ont émis un communiqué exhortant les supporters à faire preuve de civisme pour réussir ce Classico. Une attitude qui s’impose alors que le Maroc est en train de défendre le dossier de candidature pour le Mondial 2026.

Posté le 27/02/2018 à 23h21 Par Fayçal Ismaili