Filinfo

Foot

Luis Enrique nouveau sélectionneur de la Roja

© Copyright : DR
Après la démission de Fernando Hierro hier, la Fédération espagnole de football a annoncé ce lundi que l'ancien manager du FC Barcelone Luis Enrique prendra les commandes de la Roja.
A
A

Après la démission de Fernando Hierro de son poste de sélectionneur de la Roja, la Fédaration espagnole n'a pas tardé et a annoncé ce matin avoir choisi Luis Enrique pour lui succéder. 

Enrique, qui a gagné deux Ligas et une Ligue des champions sur le banc du Barça, va prendre les rênes d'une "Roja" déstabilisée par l'éviction du sélectionneur Julen Lopetegui deux jours avant le Mondial et son élimination en huitièmes de finale. Auteur de 12 buts en 62 sélections en tant que joueur, Luis Enrique a disputé trois Coupes du monde, en 1994, 1998 et 2002

Par Aymane Kadiri Alaoui
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot People
Foot People

Diapo. Messi se console à Ibiza

Foot Espagne
Foot Espagne

Exclu360: la Supercoupe à Tanger... sans Messi!

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Espagne: Hierro s'arrête là


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Kiosque

La CAF fait le bilan de l’Afrique au Mondial

Joueurs africains: le niet de Lekjaâ

L’AG de la FRMF menacée de report

Les "petits défauts" de Kylian Mbappé

Le Raja retrouve ses sensations africaines

Macron confisque le sacre des Bleus

Le WAC déjà qualifié pour 2019?

El Haddad tiraillé entre Turquie et Golfe

Un trou béant dans le gazon

Azaro exige un gros salaire à Al Ahly