Formulaire de recherche

Côte d'Ivoire-Maroc: le nombre de billets réservés aux Marocains dérange les Ivoiriens

cover video- Ambiance des marocains à "Oyem"

© Copyright : DR

Posté le 17/10/2017 à 18h14 par Nassim Elkerf (Mise à jour le 18/10/2017 à 10h32)

Plus de 10.000 Marocains désirent se déplacer à Abidjan pour suivre le choc du 11 novembre entre les Lions de l'Atlas et les Éléphants. Mais seulement 3000 places sont généralement réservées aux visiteurs du stade Félix Bouaké. La FRMF a promis plus de tickets, mais en Côte d'Ivoire, l'information ne fait pas forcément plaisir.

Le nombre de Marocains qui veulent faire le déplacement à Abidjan dépasse largement le nombre de places réservées aux visiteurs du stade Félix Bouaké. Habituellement, la fédération ivoirienne de football met à la disposition des visiteurs 3000 tickets. Ni plus ni moins. Or, Fouzi Lekjaa a promis que plus de 3500 Marocains s'envoleront des aéroports des quatres coins du royaume, direction Abidjan. 

Sachant que le nombre des Marocains résidant en Côte d'Ivoire dépassent le nombre de 5000 (dont 3000 qui comptent assister au match selon Lekjaa), ça s'annonce compliqué pour faire de la place à tout le monde. Quant aux pages ivoiriennes sur les réseaux sociaux, les supporters des Éléphants craignent une "invasion" des Marocains, qui pourra donner beaucoup de jus aux Lions de l'Atlas. Rien à voir avec la bonne relation maroco-ivoirienne, on parle de rivalité footballistique le temps d'un match.

Les Ivoiriens ont donc peur que le Maroc qui n'a besoin que d'un nul, soit à l'aise au stade Félix Bouaké, soutenu par près de 10.000 Marocains dans un stade qui en accueille 30.000. La presse locale demande donc aux dirigeants de football ivoirien de laisser les bonnes relations entre les deux pays de côté, le temps d'un match, pour diminuer le nombre de places réservées aux Marocains, car la fédération ivoirienne n'a pas démenti l'information annoncée par Lekjaa qui affirme que près de 6000 supporters seront au stade le jour-j. 

Posté le 17/10/2017 à 18h14 Par Nassim Elkerf