Filinfo

Foot

Coupe de la CAF: voici l'état catastrophique du stade d'Aduana Stars

© Copyright : DR
Le Raja et Aduana Stars s'affrontent pour le compte de la 2e journée de la phase de poules de la Coupe de la CAF, le 16 mai prochain à Dormaa Ahenkro. L'état de la pelouse du stade Agyeman Badu Park fait déjà jaser.
A
A
Selon les médias ghanéens, la confédération africaine de football a approuvé le stade Agyeman Badu Park, où évolue Aduana Stars. Le club ghanéen affrontera le Raja dans un stade de 5000 places, le 16 mai prochain et l'état de la pelouse fera certainement beaucoup parler.

À en croire, ghanasoccernet.com les champions du Ghana accueilleront les Verts casablancais dans la région de Dormaa Ahenkro. Ce sera la première fois de l'histoire qu'un match de poule d'une compétition CAF se jouera dans ce stade. Le Raja a du souci à se faire. 

Par Nassim Elkerf
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Raja
Foot Raja

Benhalib est de retour!

Foot Botola
Foot Botola

Mais qui est le Rajaoui le mieux payé?

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Quand le sélectionneur croate compare le Maroc à la France


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Corner. Task Force, tu ne tueras point!

Kiosque

L'endurance croate donne une peur bleue

FRMF: les rapports et les leçons du Mondial

La CAF fuit la VAR comme la peste

Les Bleus misent finalement sur Pogba

Le Raja renoue avec ses vieux démons

El Kaabi en Chine, l'Atletico voit rouge

Les Lions de l’Atlas aiment Marrakech

CR7-Real: le divorce était prévisible

Hakimi heureux d'avoir côtoyé CR7

Concertations pour une Botola sans heurts