Formulaire de recherche

Coupe du Trône: les arbitres au banc des accusés

Arbitre

© Copyright : DR

Posté le 21/09/2017 à 23h11 par Fayçal Ismaili

Kiosque360. Les huitièmes de finale retour de la coupe du trône ont été émaillés de plusieurs erreurs d’arbitrage qui ont influencé les résultats de plusieurs rencontres et déclenché la colère des clubs.

C’est un tour qui a connu une cascade d’erreurs d’arbitrage qui ont totalement changé la physionomie et le résultat du tour qualificatif pour les quarts de finale de la coupe du trône précise le quotidien Al Massae dans son édition du 22 septembre.

L’arbitre Abderrahim Yakoubi a été le héros du match qui a opposé le Difaa Hassani d’El Jadida à l’Ittihad de Tanger. Alors que les deux clubs étaient à égalité lors du temps additionnel (1-1), le joueur des Doukkalis, Mohamed Ali Bamaâmar a touché la balle avec les mains dans la surface de réparation. Mais, Abderrahim Yakoubi a refusé d’accorder un penalty à l’Ittihad de Tanger, ce qui aurait qualifié les poulains de Badou Zaki.

Même topo dans l’autre rencontre qui a opposé le Chabab Rif d’Al Hoceima à l’AS Salé (0-1), puisque l’arbitre Karima Sabri a déclenché la colère des Slaouis à qui il refusé d’accorder un pénalty. Vainqueur avec 2-0 lors du match aller, le CRA s’est qualifié au tour suivant malgré sa défaite.

De son côté, le Hassania d’Agadir qui affrontait le Chabab Atlas de Khénifra a fait les frais du sifflet de Nabil Barqia. Ce dernier a refusé un penalty à l’équipe gadirie avant d’en accorder un autre, celle fois-ci réglementaire au CAK qui s’est finalement imposé au stade Adrar sur le score de 2-1. L’Olympique de Khouribga s’est qualifié au quart de finale après contre le Rapide cotonnière d’Oued-Zem (RCOZ) qu’il  a battu par deux buts à zéro. Selon Al Massae, l’OCK aurait bénéficié d’un cadeau de l’arbitre Samir El Kazzaz qui a accordé un penalty imaginaire sifflé après une présumée faute du joueur de RCOZ, Toufiq Sefsafi, contre un joueur de l’OCK.

«La majorité de ces erreurs a faussé les résultats des matchs et sapé la confiance dans l’arbitrage marocain, crédité pourtant d’un début de championnat exemplaire», a confié un arbitre international à Al Massae.

Posté le 21/09/2017 à 23h11 Par Fayçal Ismaili