Filinfo

Foot

Entraîneurs et presse: les amendes dissuasives de la FRMF

© Copyright : DR
La nouvelle réglementation imposée par la Fédération royale marocaine de football aux entraîneurs en matière de communication avec la presse sportive semble donner ses fruits. Tous les entraîneurs, à une exception près, se plient désormais au jeu des questions-réponses après chaque match de leur équipe.
A
A

Il est loin le temps où les entraîneurs des clubs de football, particulièrement ceux du championnat professionnel, n’accordaient aucune importance aux sollicitations des journalistes pour les commentaires d’après-match.

La décision de sanctionner tout entraîneur qui s’absente à la conférence de presse post-match, prise cette année par la FRMF, semble donner de bons résultats. 

En effet, depuis le démarrage de l’actuelle Botola Pro Maroc Telecom D, un seul entraîneur a séché une conférence de presse d’après-match.

Mais pour prouver qu’elle ne laisse plus aucune place au laxisme et au laisser aller en la matière, la FRMF vient de frapper un entraîneur là où cela fait mal : la finance.

Samir Yaich, entraîneur du KAC de Kénitra, vient de l’apprendre à ses dépens en écopant d’une amende de 20.000 DH. Lors de la 16e journée de la Botola, il s’est rendu coupable d’absentéisme à la conférence de presse d’après le match qui a opposé son équipe au Difaâ Hassani d’El Jadida.

Sanction efficace? Les entraîneurs auront désormais à choisir entre verser le gros de leur plus ou moins maigre salaire à la FRMF ou être pointilleux aux conférences de presse.

Par Mohamed Sidi Bewah
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Coupe du Trône
Foot Coupe du Trône

Diapo. Les images fortes de RSB-WAF

Foot Egypte
Foot Egypte

Azaro menacé de lourdes sanctions par Al Ahly

Foot FRMF
Foot FRMF

Wydad et Raja à huis-clos!


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Des à-côtés de Maroc-Cameroun

Le Maroc va à la CAN 2019

Les ambitions de Bounou deviennent réalité

Le foot anglais abat les barrières sexuelles

Le plan B de Naciri pour imposer Benzarti

Qui succédera au Raja de Casablanca?

HUSA-Raja, le choc du week-end

Neymar remonté contre la presse

La presse camerounaise sereine

Un week-end avec plusieurs finales