Filinfo

Foot

Hécatombe chez les Lions indomptables

© Copyright : DR
L'infirmerie camerounaise affiche presque pleine. La sélection se voit privée de plusieurs joueurs dont des champions d'Afrique en titre.
A
A

Prochain adversaire des Lions de l’Atlas, le Cameroun se voit privé de nombreux joueurs importants.

Le défenseur Ambroise Oyongo ne sera pas à Casablanca vendredi. Le latéral gauche de Montpellier souffre d’une blessure au genou et devra rester au repos durant plusieurs semaines. Titulaire et champion d’Afrique en titre, son absence fera peut-être du mal à ces Lions.

Clarence Seedorf devra aussi se passer de Petrus Boumal. Initialement réserviste lors du dernier rassemblement, le polyvalent milieu de terrain avait conquis son coach grâce à une bonne performance contre le Malawi (4e journée des éliminatoires de la CAN 2019). Le joueur de l'Oural Iekaterinbourg (Russie) est jugé prometteur par les médias locaux.

Pour ne rien arranger la grande star de la sélection, Vincent Aboubakar est en convalescence à Porto (Il a été opéré en septembre au ligament croisé antérieur du genou gauche). Espérons que les Lions de l'Atlas sauront profiter de ces forfaits pour enfin battre les Lions Indomptables.

 

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Des entreprises intéressées par la CAN au Maroc

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Le remplaçant du Cameroun connu l'année prochaine

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Qui est derrière la fausse candidature du Congo?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Le dossier du Maroc pour la CAN 2019 est prêt

Détournement de fonds à la fédé de basket?

Trop chers footballeurs

Vers la fin du conflit Garrido-Safri?

Qui pour remplacer Fakhir?

La vraie-fausse CAN 2019 au Congo

Peur sur Madrid avec la Copa Libertadores

CAN 2019 ou l’étrange silence du Maroc

Le Raja peut-il se passer de Garrido?

Sans Fakhir, l’AS FAR défie le WAC