Formulaire de recherche

La CAF en état d’alerte après les menaces d’Infantino

Gianni Infantino, Fouzi Lekjaa et Ahmad Ahmad

© Copyright : DR

Posté le 04/02/2018 à 23h35 par Fayçal Ismaili

Kiosque360. Sonnés par les remontrances du patron de la FIFA, Gianni Infantino, qui a demandé à la CAF de garder sa neutralité vis-à-vis de la candidature du Maroc à l’organisation du Mondial, les membres de la CAF envisagent d’organiser plusieurs réunions afin de trouver un nouveau moyen de soutenir le dossier marocain.

Les dirigeants de la Confédération africaine de football sont en état d’alerte. Les récentes déclarations du président de la FIFA, Gianni Infantino, qui se trouve au Maroc où il a pris part aux travaux de la quarantième assemblée générale de la CAF, et dans lesquelles il a appelé la Confédération à adopter une stricte neutralité dans la confrontation que se livrent le Maroc et le trio formé par les USA, le Mexique et le Canada dans la course à l’organisation de la Coupe du monde 2026, ont poussé la CAF à réagir et changer de stratégie, rapporte le quotidien Al Massae du lundi 5 février.

La Confédération africaine de football a appelé à l’organisation de réunions dans les six zones géographiques de la CAF, indiquent nos confrères arabophones. Des réunions qui auront pour but de trouver une nouvelle stratégie pour le soutien de la candidature du Maroc à l’organisation du Mondial 2026, tout en respectant les règles édictées par la FIFA.

Le journal rappelle par ailleurs que le président de l’instance du football africain Ahmad Ahmad n’était pas resté indifférent face aux remontrances de Gianni Infantino. Lors d’une conférence de presse, tenue en marge de l’assemblée générale de la CAF, le dirigeant malgache réitéré son soutien au dossier marocain, précisant que son soutien était déclaré à titre personnel, et qu’il pouvait l’afficher tant qu’il ne détient pas de droit de vote dans l’élection du pays organisateur du Mondial 2026.

Posté le 04/02/2018 à 23h35 Par Fayçal Ismaili