Filinfo

Foot

La destination de Badou Zaki se précise

© Copyright : DR
Info360. Retournement de situation pour Badou Zaki. Annoncé à l'Ismaily (Égypte), le technicien serait en négociation avancée avec l'USMA (Algérie).
A
A
Badou Zaki est en négociation avancée avec l’USM Alger. L’ancien sélectionneur national rencontrera, Abdelhakim Serrar, le directeur général du club algérois demain, à Casablanca.

Selon une source algérienne bien informée, Miloud Hamdi, l’actuel entraîneur des Rouge et Noir, cédera sa place en fin de saison et Zaki devrait vraisemblablement le remplacer.

Zaki connaît bien le championnat algérien puisqu’il a été le coach du CR Belouizdad la saison écoulée. L’équipe a fini 6e sur les 16 clubs de Ligue 1 et  remporté la coupe d’Algérie.

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Badou Zaki
Foot Badou Zaki

Badou Zaki reprend les Lions de l'Atlas

Foot Badou Zaki
Foot Badou Zaki

Vidéo. Zaki va prendre les commandes du Mouloudia Club d'Oran

Foot Badou Zaki
Foot Badou Zaki

Algérie. Officiel: Zaki s'engage avec le MC Oran


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Kiosque

Le Raja en déplacement périlleux à Abidjan

L'Angleterre veut truster le Mondial 2030

Ouvriers de Qatar 2022, un souci mondial

Le WAC vise la tête du groupe C

Le DHJ de Talib défie le Sétif de Taoussi

La FIFA interdit les retards de salaires

Le Real, c'est l'Eden pour Hazard

La Maroc s'en sort avec une médaille d'or

Le MAT tourne la page Abroun

Botola: l'inégalité des chances programmée