Filinfo

Foot

Quelles notes pour les Lions en Tunisie?

© Copyright : Fliss Mohammed
En gagnant leurs duels et en étant plus efficaces que l'adversaire tunisien, les Lions de l'Atlas ont remporté leur dernier match de l'année hier au stade de Radès face aux Aigles de Carthage. Voici les notes des joueurs.
A
A

Hier à Tunis, Hervé Renard et les siens n'ont pas joué un match amical. Les Lions de l'Atlas à l'état d'esprit irréprochable se sont battus pour vaincre la Tunisie, briser la malédiction de Radès, et finir donc l'année 2018 comme ils avaient clôturé 2017... en beauté. Voici comment ils ont joué. 

Le sélectionneur a opté pour son système de jeu habituel avec une défense à 4, un milieu de terrain à 3 avec deux récupérateurs et un meneur, derrière 3 attaquants. 

Munir Mohamedi 6.5/10: Titularisé aux dépens de Yassine Bounou, Mohamedi devait prouver à Hervé Renard qu'il pouvait encore compter sur lui malgré la forme étincelante de son concurrent direct. Le portier de Malaga n'a peu grand chose à faire, mais il n'a pas hésité à jouer le rôle de libero en sortant à temps de sa surface pour dégager les longues passes tunisiennes dans le dos de la défense marocaine. Une erreur d'appréciation de sa part en fin de match sur un centre tendu a failli coûter le match aux Lions de l'Atlas. 

Medhi Benatia 7/10: Sans faute, le patron de la tanière a prouvé que l'équipe nationale ne peut pas se passer de ses services. Ses interventions dans le bon timing ont écoeuré les Tunisiens. Il a été remplacé à la mi-temps par Manuel Da Costa.

Manuel Da Costa 6/10: Toujours prêt à aller au duel, il a livré une bonne mi-temps malgré quelques interventions approximatives. Les passes dans le dos lui causent toujours autant de problèmes, Romain Saïss est plus à l'aise lorsque l'équipe d'en face joue au sol. 

Romain Saïss 8/10: Saiss c'est Monsieur Propre. Impérial dans les airs il a repoussé quasiment tous les centres tunisiens. Jeu long, relances vers les attaquants, tout est précis chez lui. L'homme du match. 

Nabil Dirar 5/10: Le manque de compétition se ressent chez le joueur du Fenerbahçe. Malgré son état d'esprit irréprochable et son engagement, on ne l'a pas vu souvent dans le soutien des attaquants, alors que c'est son point fort. Dirar a joué en s'économisant pour pouvoir finir le match. Il a été remplacé par Achraf Hakimi a 20 minutes de la fin. 

Achraf Hakimi 6/10: Explosif, des fois un peu trop. Hakimi n'est pas le genre de joueur qui va trottiner en cours de match. Le joueur du Borussia Dortmund a fait une belle entrée en jeu, a essayé de percer vers l'avant et n'a pas perdu beaucoup de ballons.

Oualid El Hajjam 6.5/10: Correct, le latéral droit d'Amiens a évolué arrière gauche. Pourtant sur son mauvais pied, il s'est battu sur tous les ballons et a essayé d'offrir des solutions aux milieux de terrain en faisant des appels vers l'avant. De bon augure pour la suite. 

Youssef Aït Bennasser 6/10: Son jeu de passe et sa vision du jeu sont rréprochables. Voir Aït Bennasser jouer est un plaisir pour les yeux, mais peut-être dans un rôle plus offensif qu'hier. Le joueur de l'AS Monaco évoluait aux côtés de Fajr devant la défense et a grandement participé à la sortie très propre du ballon. Mais à la récupération, il s'est montré plus hésitant que son accolyte Fajr.

Fayçal Fajr 7.5/10: Le joueur du Stade Malherbe de Caen est resté fidèle à lui même. Comme face au Cameroun, il n'a négligé aucun ballon. Fajr a été à la récupération et à la relance, en participant grandement à l'animation offensive des Lions. 

Abdelilah Hafidi 7/10: le maître à jouer du Raja n'a pas semblé dépaysé même s'il n'est pas habitué à l'équipe nationale (5 sélections). Il s'est vite adapté au système de Renard. Tactiquement parfait, il a pressé quand il le fallait et a changé de position avec En-nesyri au bon moment pour libérer Amrabat et obtenir le coup franc qui a amené le but. Il a été remplacé à la mi-temps puisqu'il a une finale à jouer avec son club dimanche.

Walid Azaro 6/10: Il a remplacé Hafidi à la mi-temps pour que les Lions évoluent en 4-4-2 classique avec deux joueurs dans les couloirs. Aux côtés de Youssef En-Nesyri, il a donné le tournis aux défenseurs tunisiens avec ses multiples appels. Son pressing les a empêché de relancer proprement, et l'équipe nationale a regagné la possession de balle en seconde période. 

Nordine Amrabat 6/10: Loin de son niveau en Coupe du Monde, le joueur d'Al Nasr n'est plus aussi flamboyant. Toujours aussi bagarreur, il manque cruellement d'efficacité au moment lors de la prise de décision. Mais Amrabat ne s'économise jamais, et joue chaque ballon comme si c'était le dernier. Un bon point pour le Gladiateur. 

Sofiane Boufal 5.5/10: Il a essayé par moment de dribbler, percuter et faire la différence mais le joueur du Celta Vigo a péché dans la prise de décision à l'image d'Amrabat. Passes trop courtes ou dribbles en trop, Boufal s'est emmelé les pinceaux à deux ou a trois reprises. Deux de ses percées ont failli faire mouche. Une frappe déviée, et une passe qui aurait pu être décisive si En-Nesyri n'avait pas manqué son contrôle. 

Youssef En-Nesyri 7/10: On ne sait jamais quoi réellement penser de l'attaquant de Leganés. Alors que la majorité des joueurs sortent de leurs matchs en râtant des contrôles parfois faciles, on a l'impression que ça renforce En-Nesyri. Auteur d'un but de renard des surfaces, il a beaucoup mûri tactiquement et techniquement depuis la dernière CAN en 2017. Généreux dans son jeu, sa détente dans les airs fait souvent du bien aux Lions, l'Académie Mohammed VI peut être fière de son produit. 

 

 

 

 

 

Par Nassim Elkerf
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot France Football
Foot France Football

Les Marocains dominent l'équipe type du Maghreb

Foot CAN Beach soccer
Foot CAN Beach soccer

Le Maroc sort par la petite porte

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Le Maroc obligé de gagner la CAN 2019?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

KACM: condamné au TAS, menace par la FIFA

L'Afrique du Sud "marchande" avec la CAF

14 matchs et 2 buts encaissés par le HUSA

Benzema-Giroud, je t'aime, moi non plus

Le retrait du Maroc jamais confirmé

L’IRT doit éviter le piège algérien

Un derby à Al Hoceima, un autre à Rabat

Le Raja ira à Doha aux frais de la CAF

Le Maroc surprend l'Afrique

A quoi joue le Maroc en se désistant de la CAN?