Filinfo

Foot

Vidéo. Adios Emiliano Sala

© Copyright : DR
Hier, les obsèques d’Emiliano Sala ont eu lieu dans son village natal, en Argentine. Sa famille et ses amis sont venus lui dire adieu une dernière fois.
A
A

Ce samedi, la famille et les proches d’Emiliano Sala ont rendu un dernier hommage à l’ancien attaquant du FC Nantes, à Progreso, dans son village natal en Argentine.

Dans le gymnase du club de San Martin, où Sala a joué dix ans, une chapelle a été improvisée. Le cercueil était recouvert de fleurs et d’un drapeau rouge et noir, les couleurs de San Martin. Derrière le cercueil, une photo de deux mètres de haut du joueur avec le maillot du FC Nantes, une main sur le cœur, était posée.

À la fin de l’hommage, les enfants en tenue du club ont formé deux haies d’honneur vers le corbillard. Nicolas Pallois, joueur de Nantes, aidé du frère, du père et des amis d’Émiliano Sala ont porté le cercueil. Pendant plusieurs minutes, des applaudissements ont retenti, jusqu’à ce que le convoi quitte Progreso une dernière fois en direction du crématorium

Lire aussi: Emiliano Sala: chronologie d'une tragédie

 

 

 

 

 

 

 

Par Oussama Zidouhia
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Flashback
Foot Flashback

Vidéo. Maroc-Argentine, jamais deux sans trois

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Un tifo géant prévu pour Maroc-Argentine

Foot Amical
Foot Amical

Vidéo. L'Argentine battue avant d'affronter le Maroc


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Maroc-Argentine rapportera gros

Le Raja pense déjà à la saison prochaine

Le coach des U23 confiant face à la RDC

Pour le Real, c’est Mbappé ou rien

La FRMF veut éliminer les U23 congolais

Pour Al-Nassr, Amrabat est sa propriété

Le Raja rationalise ses dépenses

Le Barça veut traire les supporters anglais

Les Camerounais traitent Ahmad de "corrompu"

L'affaire Karnass crée de nouveaux remous