Filinfo

Foot

Vidéo. CHAN 2018: la déception Bencharki

© Copyright : DR
Achraf Bencharki a bien débuté le CHAN 2018 en marquant un but tout en subtilité face à la Mauritanie. Mais depuis ce petit éclair de génie, le nouveau joueur d'Al Hilal est porté disparu. Méconnaissable sur le terrain, l'ancien du MAS a déçu durant ce championnat d'Afrique pour plusieurs raisons.
A
A
Achraf Bencharki a-t-il été "gonflé" médiatiquement? C'est la question qui fait mal, mais que tout marocain doit se poser après les performances de l'ex-star du Wydad lors du CHAN 2018. Blessé quelques jours avant la compétition, il a joué 30 minutes lors des deux premières rencontres pour marquer le 4e but face à la Mauritanie quand le score était déjà de 3-0.
 

Ce but subtil et tout en technique montre que le joueur est talentueux. Tout le monde croyait que Bencharki allait enchaîner après ses performances en Ligue des Champions, et que ce CHAN serait la confirmation de la naissance d'une star du football marocain... Il a été titularisé pour le 3e match face au Soudan, pour une nouvelle déception. Pour les quarts et demi-finales, le public marocain a eu droit au même Bencharki qui trottinait par périodes, faisait des passements de jambes inutiles avant de s'écrouler au moindre contact. Rien de ce qu'on a pu voir en Ligue des champions avec le WAC.

Le "Dybala marocain" a laissé place à un joueur qui donne l'impression de s'économiser... Mais peut-être a-t-il des circonstances atténuantes? Transféré pendant le CHAN à Al Hilal pour la somme de 5 millions de dollars, le produit du MAS est subitement devenu le joueur le plus cher de l'histoire de la Botola. 


Une transaction qui a failli capoter, et qui a sûrement joué sur le moral du joueur qui n'était pas à 100%. Physiquement déjà, car Bencharki a beaucoup joué durant les deux dernières saisons (20 jours de repos seulement), et mentalement un transfert est rarement simple à gérer. Le nouveau joueur d'Al Hilal ne voulait surtout pas gâcher ses débuts avec une blessure. Pourtant, ses coéquipiers étaient là pour lui, ils ont même essayé de le faire marquer mais sa bonne étoile était déjà en Arabie Saoudite...

Heureusement que des joueurs ont repris le relais, comme Ayoub El Kaabi meilleur buteur de la compétition avec 8 buts, pour faire oublier la déception Bencharki. Lors de la demi-finale face à la Libye, notre "Dybala" a été remplacé à la mi-temps par Zakaria Hadraf. Ce dernier a été décisif à trois reprises pour mettre en bonne position ses coéquipiers (deux passes décisives et passe pour le penalty). Espérons que la nouvelle star d'Al Hilal nous fera mentir lors de la finale face au Nigéria ce dimanche, ne serait-ce que pour laisser un dernier souvenir au public casablancais qui l'a tant soutenu. Et puis renforcer sa place dans les 23 du Mondial par une prestation éclatante dans un match important n'est jamais inutile...

Par Nassim Elkerf
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN Beach soccer
Foot CAN Beach soccer

Le Maroc sort par la petite porte

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Le Maroc obligé de gagner la CAN 2019?

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Vidéo. Un sorcier blanc voit la CAN au Maroc


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Le Raja ira à Doha aux frais de la CAF

Le Maroc surprend l'Afrique

A quoi joue le Maroc en se désistant de la CAN?

Comment gérer l’insouciance de Dembélé

3 conditions pour le futur coach de l'AS FAR

Le HUSA, sans le sou, lance un SOS

3e CAN en Afrique du Sud en 7 ans?

Messi reste au sommet de son art

L’officialisation de Benzarti en cours

L’Afrique du Sud s’active pour la CAN 2019