Filinfo

Foot

Vidéo. Incroyable mais vrai, un gardien expulsé après 13 secondes

© Copyright : DR
Lundi le gardien de Konyaspor, Serkan Kirintili, a été expulsé après 13 secondes de jeu seulement face au Yeni Malatyaspor. Une bourde qui le fait entrer dans l’histoire du championnat turc.
A
A

Débuter la semaine en rentrant dans l’histoire, ce n’était certainement pas ce qu’avait prévu le gardien de Konyaspor, Serkan Kirintili en se réveillant lundi. L’international turc a été expulsé en 13 secondes de jeu, face au Yeni Malatyaspor (0-2).

Lors d’un long ballon joué par l’adversaire lors des premières secondes de la rencontre, le gardien Serkan Kirintili sort de sa surface de réparation pour intercepter la sphère et utilise ses mains pour s'en emparer. Réalisant instantanément son erreur, il enlève ses gants et se dirige vers les vestiaires avant même que l'arbitre ne brandisse le carton rouge.

Une bourde qui fait de lui le joueur le plus rapidement expulsé de l'histoire du championnat turc.

Par Oussama Zidouhia
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Turquie
Foot Turquie

Salut militaire: Erdogan s'en prend à l'UEFA

Foot Insolite
Foot Insolite

Angleterre: un joueur licencié après une soirée alcoolisée

Foot Insolite
Foot Insolite

Vidéo. Un remplaçant provoque le penalty le plus ridicule de l'histoire


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Dans mon pays, on ne m’a pas rendu justice

Ce que le derby Raja Vs Wydad dit de nous

Non, il ne faisait pas “trop chaud” à Doha

Gullit ne comprend rien aux Marocains

Kiosque

Qui remportera la Coupe du trône 2019?

A nous les Hirondelles du Burundi !

Le football sans le sou?

55e triplé pour Cristiano Ronaldo

Premier vrai test pour Halilhodzic

La VAR déjà contestée

L’UAFA sanctionne le Raja

Un adieu zlatanesque à la MLS

Halilhodzic règle ses comptes

L'athlétisme a mal à sa DTN