Filinfo

Foot

Vidéo. Mondial de Montaigu: les Lionceaux séduisent malgré leur défaite devant le Danemark

Depuis 1973, le mondial de football de Montaigu (U16) est un tournoi qui réunit toutes les futures pépites du football mondial. Mercredi dernier, les Lions de l'Atlas ont fait bonne impression face au Danemark, avant de s'incliner 1-0 sur un but en toute fin de match. À l'issue de la rencontre, même le coach danois n'a pas caché son admiration pour les Marocains.

Parti pour représenter le Maroc avec une sélection de joueurs binationaux, locaux et d’autres formés au sein de l’Académie, Nasser Larguet avait pour but de créer une ambiance de groupe, qui amènera ensuite une entente collective. Calendrier des vacances scolaires oblige, cette équipe a bien du mal à se réunir régulièrement, mais a pourtant montré de très belles choses.

Avec un accès libre aux gradins, le mondial offre aux supporters une occasion de découvrir les futures pépites du football mondial, en avant-première. Des fans de football conquis par la prestation des Marocains qui ont régalé avec quelques gestes techniques, et un beau travail de groupe. Menée par le directeur technique national comme entraîneur, cette équipe a montré une maturité que l’entraîneur danois a souligné à l’issue de la rencontre.

Quant à Nasser Larguet, il était particulièrement fier de son équipe, et du travail fourni malgré le peu de temps dont il a disposé pour travailler. Dans une déclaration à le360sport, il s’est montré optimiste pour l’avenir.

«Ces joueurs ne se réunissent pas souvent, pourtant, ils ont  donné une très belle image du football marocain. Applaudis vers la fin, ils ont été un peu démoralisés par la défaite en fin de match, mais c’est normal. Ils savent qu’en face c’était une équipe bien rodée. Les Danois évoluent ensemble depuis au minimum un an, mais on les a empêchés de développer leur jeu. On a encore du travail à faire, mais on est sur le bon chemin.»

Larguet compte faire grandir ces Lionceaux ensemble, et ils auront l’occasion de se mesurer face au pays fief du football, le Brésil, ce jeudi à 17h30. Une nouvelle belle vitrine pour faire valoir le progrès fait par le Maroc au niveau de la formation, surtout que le joueur qui retient l’attention après les matchs du groupe C n’est autre que le défenseur central, Ouhatti Mohammed Ayman. Le produit de l’académie de Mohammed VI de football a séduit avec sa maturité, ses interventions précises et duels gagnés. Reste maintenant à confirmer face à la Seleção, qui avait perdu face au Danemark (2-1) mardi dernier.

Par Nassim Elkerf
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Lions de l’Atlas: autopsie d’un échec annoncé 

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Portugal-Maroc: les déclarations des Lions en zone mixte

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Exclu360. Vidéo: réactions des Marocains après la sortie des Lions


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Corner. Task Force, tu ne tueras point!

Ce n’était pourtant qu’un match de foot

P’tit-pont. Mondial: le bonheur des quarts

Maroc 2026: le spot de la honte!

Hors jeu. Foot, c’est la guerre!

Soyons réalistes, demandons un miracle!

Kiosque

Mondial 2030: Le Maroc en solo?

120 millions de dirhams pour le Mondial russe

Mondial 2018: le Maroc sort la tête haute

Mondial 2018: la VAR fait polémique

Ahadad officiellement au Zamalek

Portugal-Maroc, à quitte ou double

Portugal-Maroc: Blatter guest star

Piratage BeIN sport: la Fifa menace Riyad

La Roja toise les Lions de l'Atlas

Alerte au 'séisme' au sein de la FRMF