Formulaire de recherche

Zouhair Feddal, paranoïaque ou réelle victime de Hadji ?

Zouhair Feddal Maroc

Zouhair Feddal

Zouhair Feddal
© Copyright : DR

Posté le 19/03/2017 à 21h41 par Fayçal Ismaili

Kiosque360. Impérial au sein de la défense du Deportivo Alavès, en Liga espagnole, Zouhair Feddal n’a pas eu les faveurs d’Hervé Renard. Une éviction qui serait due à un conflit avec l’entraîneur adjoint, Mustapha Hadji. Explications de Feddal.

«La décision de m’écarter de la liste des 25 joueurs convoqués par Renard m’a surpris, d’autant plus qu’elle comporte des joueurs qui manquent de compétition». C’est la déclaration choc du défenseur Zouhair Feddal dans un entretien accordé au quotidien Al Massae dans son édition du 20 mars. Le joueur du Deportivo Alavès a expliqué que les anciens sélectionneurs nationaux, Rachid Taoussi et Badou Zaki, avaient l’habitude de le convoquer de façon régulière alors qu’il évoluait en seconde division italienne avant de jouer pour les modestes équipes de Palermo et Parma. « Alors que je suis dans mon meilleur niveau depuis mon transfert au Deportivo Alavès, personne de la fédération ne m’a contacté pour demander de mes nouvelles», révèle le joueur au quotidien Al Massae.

Concernant les raisons de son éviction de l’équipe nationale, Zouhair Feddal a accusé directement l’entraineur adjoint de Renard, Mustapha Hadji, de l’écarter de l’effectif. Zouhair Feddal rajoute que Hadji ne lui a jamais exprimé le fond de sa pensée à son égard, ce qui a fait naître un sentiment de malaise entre les deux hommes, chaque fois qu’il était convoqué en équipe nationale. Le joueur du Deportivo Alavès est également revenu sur l’absence de Hakim Ziyech de la liste d’Hervé Renard. «Il a décliné la sélection néerlandaise pour porter le maillot de son pays, le Maroc. C’est un acte très courageux et les responsables marocains doivent en tenir compte», a-t-il déclaré à Al Massae.

Concernant son avenir, Zouhair Feddal a indiqué qu’il n’envisage pas le transfert vers un autre club et qu’il va se concentrer sur le reste des matchs de la Liga, ainsi que la finale de la Copa del Rey qui va opposer, le 27 mai, le Deportivo Alavès au FC Barcelone.

Posté le 19/03/2017 à 21h41 Par Fayçal Ismaili