Formulaire de recherche

Vidéo. LDC. Monaco: Mbappé, l'Europe commence à en parler

Posté le 14/03/2017 à 10h14 par Le360 (avec AFP)

Dix-huit ans et déjà 16 buts en 30 matches cette saison, dont un contre Manchester City de Pep Guardiola... L'Europe du foot commence à lorgner l'attaquant de Monaco Kylian Mbappé, alors que se profile le 8e de finale retour de Ligue des champions contre les Citizens mercredi.

"On ne s'attendait pas à une explosion si rapide et soudaine", déclare à l'AFP Alessandro Grandesso, correspondant de la Gazzetta dello Sport à Paris. Le quotidien sportif italien l'a d'ailleurs rangé à la cinquième place des trente jeunes les plus prometteurs évoluant en Europe.

De là à en faire une piste pour un club italien au mercato? "Pas forcément cet été", juge Grandesso, "mais c'est vrai qu'il gagne en visibilité et bénéficie de la comparaison avec Thierry Henry, grâce à son style assez similaire". Le parallèle avec l'ancien buteur phare des Bleus, qui a commencé à Monaco lui aussi, fait florès en Europe, particulièrement en Angleterre, où Henry a fait les belles heures d'Arsenal.
 
"Mbappé me rappelle un peu un jeune Thierry Henry avec le même regard malin, les mêmes qualités d'intelligence dans les déplacements et de 'félinité' dans la finition", raconte l'un des techniciens les mieux placés pour en parler, Arsène Wenger, l'entraîneur des Gunners.

"Je l'ai approché l'année dernière car je pensais qu'il avait un futur exceptionnel devant lui", a-t-il même reconnu jeudi dernier en conférence de presse. Alors qu'il est à peine majeur (depuis le 20 décembre dernier) Mbappé doit-il céder aux sirènes du mercato dès cet été? La question fait débat dans la presse européenne.

"Ne fais pas une Martial ! (Don't do a Martial !)" lui recommande ainsi Goal.com. Le site anglais lui conseille "pour son bien" de rester à Monaco et de ne pas rallier tout de suite un grand club comme l'a fait son prédécesseur Anthony Martial à Manchester United, où après des débuts flamboyants il connaît une passe plus difficile.

De son côté, Alessandro Grandesso juge qu'il peut y avoir un danger à rester à Monaco si l'équipe est "démantelée" l'été prochain. "Il faut qu'il comprenne bien ce que le club veut faire. Si c'est pour rester dans une équipe qui repart à zéro, je ne vois pas très bien l'intérêt." Plutôt qu'un grand club, le journaliste italien pencherait plutôt pour un "club intermédiaire" en Angleterre ou en Allemagne, où le jeune attaquant français pourrait être titulaire.

Les rumeurs vont d'ailleurs bon train pour l'envoyer en Bundesliga, au Bayern Munich par exemple, sans qu'il y ait de confirmation sérieuse sur le dossier. Le club de Dortmund aussi est cité, surtout pour faire référence à un autre transfert d'un jeune Français qui réalise de très belles prestations en Allemagne: Ousmane Dembélé arrivé l'été dernier dans la Ruhr, en provenance de Rennes.

Contractuellement, Mbappé est lié à Monaco jusqu'à juin 2019. Et dans l'immédiat il doit gérer un 8e de finale retour de Ligue des champions face à Manchester City, qui avait gagné 5-3 à l'aller dans un match fou. Interrogé sur Mbappé, l'attaquant vedette des Citizens, Kevin De Bruyne, avait semblé découvrir son nom: "Je ne le connais pas vraiment. Je ne regarde pas beaucoup le foot. J'ai un petit bébé et je dois m'en occuper".

Ça rappelle une autre histoire, quand Diego Maradona, sélectionneur de l'Argentine, avait snobé Thomas Müller, 20 ans à l'époque, qu'il avait pris pour un ramasseur de balles lors d'une conférence de presse après un amical en mars 2010. En juillet de la même année, en quart de finale du Mondial, l'Allemagne humiliait l'Argentine 4 à 0, avec un premier but de... Müller.

Posté le 14/03/2017 à 10h14 Par Le360 (avec AFP)