Filinfo

Foot

Abderrazak Hamdallah: "Hervé Renard m'a dénigré"

© Copyright : DR
Nouvel épisode dans le feuilleton Hamdallah. L'attaquant marocain d'Al Nassr est sorti de son silence pour balancer ses vérités sur l'imbroglio avec Vahid Halilhodzic et surtout s'expliquer sur son départ surprise de la tanière en juin. Il en profite pour charger violemment Hervé Renard. Détails.
A
A

Absent de la liste de Vahid Halilhodžić pour les matchs amicaux contre la Libye et le Gabon, Abderrazak Hamdallah est sorti de son silence. C'est sur les ondes de nos confrères de Radio Mars que l'attaquant des Saoudiens d'Al Nassr s'est expliqué sur sa conversation téléphonique avec Mustapha Hadji. Il a également dévoilé la raison qui l'aurait poussée à quitter le camp des Lions de l'Atlas avant la Coupe d'Afrique des Nations 2019. Il s'est surtout attaqué à Hervé Renard en utilisant des mots durs envers l'ancien sélectionneur du Maroc. 

Au départ, Hamdallah a tenu, encore une fois, à démentir les informations qui  évoquent son refus de rejoindre la sélection nationale. Il assure ne pas avoir été convoqué par le nouveau sélectionneur Vahid Halilhodžić, et qu'il a simplement eu une conversation téléphonique avec son adjoint, Mustapha Hadji. 

“Je n’ai pas reçu de convocation. Juste un appel avec Hadji. Pour convoquer un joueur, la FRMF doit envoyer une lettre officielle au club. Or, dans mon cas, Al Nassr n'a été pas été informé contrairement à Nordin Amrabat, qui a bien reçu sa convocation”. 

Le joueur de 28 ans, qui a été contacté à nouveau par Mustapha Hadji quelques heures après la publication de la liste de Vahid, a dévoilé le contenu de la conversation:

“Hadji m'a appelé dans l'après-midi. Il a commencé à me parler des choses techniques , alors cela ne concerne que moi et le sélectionneur, du genre: ton niveau a baissé, tu n'as plus marqué depuis quelques matchs, tu as reçu un carton jaune...etc. Il m'a dit aussi que Vahid a voulu m'appeler mais mon niveau lors des derniers matchs d'Al Nassr ne l'a pas trop convaincu”, explique l'ancien safiot, qui a répondu: “ce n'est pas normal de ne pas être convoqué à cause d'un carton ou parce que je marque pas. Et si les critères de sélection sont ainsi, alors de préférence qu'il me convoque pas”, ajoute Hamdallah qui se dit satisfait de son niveau en ce début de saison qui est, selon lui, "meilleur que celui de certains joueurs" qui sont actuellement présents au rassemblement des Lions de l'Atlas.

Hamdallah est également revenu sur son dépat du stage de préparation avant la CAN 2019. Il prétend que le responsable de cette désertion est l'ancien sélectionneur Hervé Renard. “J'ai eu des problèmes avec lui et les dirigeants n'ont pas pu régler ces conflits. Il m'a dénigré”, a déclaré l'attquant sans toutefois donner plus de précisions.

Le Safiot en veut au double champion d'afrique: “Il a fermé les portes à tous les autres joueurs marocains qui méritaient d'avoir leur chance, notamment ceux du Golfe. Il avait toujours 24 joueurs quasiment inchangeables. Moi j'attendais une convocation pendant quatre ans”, ajoute-t-il. 

Selon Hamdallah, les deux hommes ont été amenés à se croiser il y a peu, ambiance: “Je l’ai rencontré une fois ici (Arabie Saoudite), je ne lui ai pas serré la main. Et même si je le recroise, je ne lui adresserai pas la parole parce qu’il ne mérite pas”, lâche-t-il. 

Interrogé sur son avenir avec l'équipe nationale, Hamdallah a expliqué avoir tourné cette page avec le départ d'Hervé Renard. Pour lui, si les choses se font "professionnellement et dans la dignité", il sera le premier à répondre présent pour défendre les couleurs du Maroc.

Enfin, l'ancien joueur de l'Olympique de Safi a tenu à s'excuser auprès du peuple marocain, mais il assure ne pas regretter d'avoir réagi de cette façon. “Si c'était à refaire, je le referais, ma dignité passe avant tout. J'ai préféré partir pour laisser le groupe concentré pour la CAN, je crois que ma décision était juste”.

Contacté par nos soins, Hervé Renard  a réagi à la charge d'Hamdallah par ces mots: J'ai suffisamment reçu de compliments de la part des joueurs avec qui nous avons vécu des choses fantastiques. Dans la vie, il y a toujours des exceptions".

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot FRMF
Foot FRMF

Faouzi Lekjaâ hausse le ton et charge le staff technique

Foot Éliminatoires CAN 2021
Foot Éliminatoires CAN 2021

Burundi-Maroc: un long et fatiguant voyage attend les Lions

Foot Maroc-Mauritanie
Foot Maroc-Mauritanie

Pourquoi les Marocains n’aiment plus les Lions de l'Atlas?


1 commentaires /

  • A Lazrak
    Le 11 Oct. 2019 à 18h03
    Qui est Hamdallah, vous en faite tout un plat, il n'est ni Messi ni Ronaldo, son égo est plus gros que celui de ce dernier. Mon Dieu il n'évolue que dans le championnat du Royaume d'Arabie Saoudite où il peut marquer autant de buts si on se réfère à la saison passée, mais faut il répéter cette "prouesse" deux ou trois saisons de suite. Son égo est encore plus grand que celui de toute une nation, comment pourrait il évoluer au sein de groupe d'une manière générale et accessoirement avec des MAROCAINS provenant de l'étranger, il suffit de lire sa déclaration: "Il a fermé les portes à tous les autres joueurs marocains qui méritaient d'avoir leur chance", veut il insinuer qu'il existe deux types de marocain. On est marocain ou pas. Il pourrait avoir le plus grand niveau footballistique mais sans éducation et un manque d'humilité dont il a fait preuve en quittant la sélection il restera toujours un joueur Lambda. Il ne fait pas confondre dignité et égo sur dimensionné.
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Dans mon pays, on ne m’a pas rendu justice

Ce que le derby Raja Vs Wydad dit de nous

Non, il ne faisait pas “trop chaud” à Doha

Gullit ne comprend rien aux Marocains

Kiosque

Qui remportera la Coupe du trône 2019?

A nous les Hirondelles du Burundi !

Le football sans le sou?

55e triplé pour Cristiano Ronaldo

Premier vrai test pour Halilhodzic

La VAR déjà contestée

L’UAFA sanctionne le Raja

Un adieu zlatanesque à la MLS

Halilhodzic règle ses comptes

L'athlétisme a mal à sa DTN