Filinfo

Foot

HUSA: un ancien joueur écope d'une peine de prison pour avoir menacé son président

© Copyright : DR
Un ex joueur du Hassania d’Agadir a écopé de deux mois de prison ferme pour des faits de menace et outrage à l'encontre du président du club Soussi.
A
A
Le tribunal de première instance d’Agadir a condamné, ce jeudi, un ancien joueur du HUSA (dont l'identité n'a pas été révélée) à deux mois de prison ferme. Le coupable a été jugé pour avoir menacé et insulté le président du Hassania d’Agadir, Al Habib Sidinou.

L’affaire remonte au début du mois lorsque le club soussi a voulu rompre le contrat du joueur en question, puisqu’il n’arrivait pas à convaincre le staff technique. Quelques jours après, les choses ont pris une mauvaise tournure.

Selon une source proche de la Gazelle de Souss, le joueur n’a pas arrêté d’harceler et de menacer le président du club au téléphone depuis son départ. Pis encore, il a même essayé de le violenter devant le siège du club. Le président a donc alerté les autorités qui ont fini par interpeler l'individu.  Après délibération, il a été condamné à deux mois de prison ferme. 

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Compétitions CAF
Foot Compétitions CAF

5 clubs marocains pour deux couronnes continentales

Foot Compétitions CAF
Foot Compétitions CAF

Vidéos. Rentrée africaine réussie pour l'IRT et le HUSA

Foot coupes africaines
Foot coupes africaines

Baptême du feu de l’IRT en Champions league


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Raja-ES Tunis à Radès ou à Doha?

Le dossier du Maroc pour la CAN 2019 est prêt

Détournement de fonds à la fédé de basket?

Trop chers footballeurs

Vers la fin du conflit Garrido-Safri?

Qui pour remplacer Fakhir?

La vraie-fausse CAN 2019 au Congo

Peur sur Madrid avec la Copa Libertadores

CAN 2019 ou l’étrange silence du Maroc

Le Raja peut-il se passer de Garrido?