Filinfo

Foot

Les clubs fassis cherchent terrain désespérément

© Copyright : DR
Les clubs de la capitale spirituelle, le MAS et le WAF de Fès, vont disputer une grande partie de cette saison 2019-2020 loin de leur base. Les deux stades de la ville sont en réhabilitation.
A
A

Les clubs du Moghreb de Fès (MAS) et du Wydad de Fès (WAF), qui évoluent en Botola Pro D2, font face, en ce début de saison, à un défi de taille lié à la fermeture, pour réhabilitation, du stade Hassan II et du grand complexe sportif de la ville.

Ce problème de terrain, que les dirigeants des deux équipes tentent depuis un certain temps de résoudre, pénalise les deux représentants de la capitale spirituelle et leur public, tout autant qu’il constitue un fardeau de plus sur le plan matériel.

Le MAS a vu ainsi son premier match, qui devait l'opposer au stade d’honneur de Meknès à Chabab Rif El Hoceimi, reporté à la dernière minute en l’absence d’autorisation.

Les responsables de la commune de Meknès ont motivé leur décision par la poursuite des travaux visant à doter le stade d’honneur de Meknès des infrastructures garantissant l’accueil dans de “bonnes conditions” des différentes équipes.

Les dirigeants du Moghreb de Fès, qui a occupé la saison dernière la quatrième place du classement de la D2 avec 46 points, et ceux du WAF, disent continuer à chercher des solutions.

“Il n’est pas facile pour un club, en pleine préparation, de se retrouver sans terrain, sachant que deux infrastructures sont en cours de réhabilitation. Le club souffre en l’absence d’un terrain et nous sommes toujours à la quête d’une alternative”, a déclaré à la MAP, Hassan Jamai, président du WAF.

“Cette situation crée beaucoup de problèmes, notamment sur les plans technique et tactique, en ce sens que jouer dans sa propre ville donne un avantage”, a-t-il expliqué, formant le vœu de trouver une issue dans les plus brefs délais.

Dans une déclaration, le vice-président de la commune de Fès, Omar Fassi Fihri, a assuré que le taux d’avancement des travaux dans le projet du stade Hassan II de Fès a atteint 70%, ajoutant que l’éclairage a été achevé et les gradins le seront incessamment. La pelouse sera prête, elle, en mars ou avril prochain.

Ce stade, dont les travaux de réhabilitation sont financés par la fédération royale marocaine de football à hauteur de 20 millions de dirhams, sera ainsi prêt à accueillir les matchs en avril prochain, a-t-il ajouté.

Quant au grand complexe sportif, le taux d’avancement des travaux varie entre 40 et 80%, au moment où ceux relatifs à l’éclairage ont atteint 99%. Ce projet, qui comprend également deux terrains annexes, a mobilisé plus de 23 millions de dirhams financés par le ministère de la jeunesse et du sport.

Par Le360 (avec MAP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Commission centrale d'arbitrage
Foot Commission centrale d'arbitrage

Cafouillage à la commission d’arbitrage de la FRMF

Foot Botola 2
Foot Botola 2

L’arbitre a-t-il offert la victoire au SCCM face au WAF?

Foot Botola 2
Foot Botola 2

Le CODM perd la tête et pourtant, il en a deux!


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Dans mon pays, on ne m’a pas rendu justice

Ce que le derby Raja Vs Wydad dit de nous

Non, il ne faisait pas “trop chaud” à Doha

Gullit ne comprend rien aux Marocains

Kiosque

Un adieu zlatanesque à la MLS

Halilhodzic règle ses comptes

L'athlétisme a mal à sa DTN

Un WAC amoindri se prépare à Marrakech

Quand Asprilla a sauvé Chilavert

Les stades de proximité sans maintenance

Le groupe de Vahid au complet

«L’affaire Ben Malango» rebondit

Ronaldo et la Juve passent l'éponge

Une finale inédite TAS-HUSA à Oujda