Filinfo

Tennis

Vidéo: Osaka, la sensation qui a terrassé Serena

Naomi Osaka a changé de dimension, hier soir, en battant Serena Williams chez elle à l'US Open et sans la moindre pitié.

Naomi Osaka s’est offert son tout premier titre du Grand Chelem, hier, à l’US Open au détriment de Serena Williams (6-2, 6-4). L’athlète aux 23 titres majeurs a perdu ses nerfs face à l’arbitre après un avertissement et s’est retrouvée avec un jeu de pénalité après un échange houleux avec lui.

Âgée de 20 ans, Osaka est devenue la première Japonaise et la deuxième asiatique, après la Chinoise Li Na (Roland-Garros 2011 et Open d'Australie 2014), à réaliser une telle performance. Sa puissance et sa rapidité ont mis Serena KO et l’ont privé d’égaler le record absolu de titres du Grand Chelem.

Lundi, Osaka sera 7e au classement WTA. Ce sera son meilleur classement en carrière. Elle peut se targuer d’avoir battu son idole qui a joué son premier match professionnel alors que la Japonaise avait 11 jours. Seules Osaka et Sybille Bammer ont pu vaincre Serena deux fois en autant de matchs.



Lire aussi: Osaka: un vent d'Est se lève



Depuis près d'un an le tennis féminin est plus ouvert que jamais, plus personne ne remporte plusieurs grands chelems la même année. Les temps changent.

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Tennis People
Tennis People

Serena Williams plus influente que Rihanna

Tennis US Open
Tennis US Open

Grosse amende pour Serena

Tennis US Open
Tennis US Open

Vidéo: Novak Djokovic, le roi de New York


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

KACM: condamné au TAS, menace par la FIFA

L'Afrique du Sud "marchande" avec la CAF

17 matchs et 2 buts encaissés par le HUSA

Benzema-Giroud, je t'aime, moi non plus

Le retrait du Maroc jamais confirmé

L’IRT doit éviter le piège algérien

Un derby à Al Hoceima, un autre à Rabat

Le Raja ira à Doha aux frais de la CAF

Le Maroc surprend l'Afrique

A quoi joue le Maroc en se désistant de la CAN?