Filinfo

Foot

Vidéos. Le Real encore défait, l'Atlético enchaîne

Le champion cale encore: alors que l'Atlético Madrid a enchaîné un 6e succès consécutif à Valence (1-0), le Real Madrid a concédé sa 3e défaite de la saison en Liga samedi contre Alavés (2-1) pour la 11e journée, et reste à la 4e place (17 pts), six points derrière l'Atlético.

Les montagnes russes: trois jours après son brillant succès contre l'Inter Milan (2-0) et trois jours avant un match décisif pour valider son ticket pour les 8es de finale de Ligue des champions mardi sur le terrain du Shakhtar Donetsk, le Real Madrid a été surclassé à domicile par Alavés, modeste 15e du championnat avant ce match et désormais 9e.

Au stade Alfredo di Stéfano, les hommes de Zinédine Zidane ont d'abord plié sur un penalty transformé par Lucas Perez (5e) après une main de Nacho Fernandez dans la surface, puis ont fini par rompre sur un renvoi raté de Thibaut Courtois intercepté et propulsé dans les filets par Joselu (49e).

Le but de Casemiro, en fin de match (86e), n'a rien changé à l'issue du match.

"Je n'ai pas d'explications. On alterne entre de bons et de mauvais moments. L'autre jour à Milan (mardi) on fait un bon match, et aujourd'hui (samedi), trois jours plus tard, on fait un match comme celui-là à la maison... C'est compliqué", a confessé "Zizou" en conférence de presse d'après-match, ajoutant qu'il faut "tourner la page" et "oublier" ce match.

Hazard, touché? 

En l'absence de nombreux cadres (le capitaine Sergio Ramos, le buteur Karim Benzema, le latéral Dani Carvajal...), il serait facile de jeter la pierre au gardien Courtois (qui a par ailleurs été décisif sur de gros arrêts, comme à la 24e sur Lucas Perez) et à la défense de la "Maison blanche", auteurs de deux boulettes sur les deux buts encaissés.

Mais c'est tout l'édifice madrilène qui a encore chancelé samedi: excellent quand il est dos au mur, le Real Madrid a du mal contre des équipes normalement à sa portée, comme on avait déjà pu le voir lors de la défaite face au promu Cadix (1-0), le 17 octobre.

Et la pire nouvelle pourrait venir d'ailleurs pour Zidane: à la 28e minute, l'entraîneur français a dû sortir son attaquant-star Eden Hazard, victime d'un "coup" au genou gauche selon Zidane, après une action litigieuse dans la surface de réparation basque.

Une blessure serait une catastrophe pour le Belge, qui multiplie les pépins physiques depuis son arrivée en Espagne à l'été 2019.

Et alors que le champion d'Espagne en titre vacille, son voisin convainc. Avant d'affronter le Bayern Munich mardi en C1, l'Atlético Madrid a enchaîné un 6e succès de rang en Liga, samedi après-midi à Valence (1-0), et revient ainsi à hauteur de la Real Sociedad (23 pts), le leader qui se déplace dimanche à Villarreal (21h00, 20h00 GMT).

- Lemar, homme du match -

A trois jours d'une affiche décisive mardi contre le Bayern Munich, champion d'Europe en titre, les Rojiblancos ont fait souffler les cadres et réussi à enchaîner un 25e match sans défaite en Liga. Une série impressionnante qui dure depuis le revers essuyé face au Real Madrid le 1er février dernier (1-0).

Les Colchoneros ont largement dominé la rencontre et ont pris l'avantage sur un but chanceux. Le défenseur valencien Toni Lato a involontairement poussé un ballon traînant dans la surface dans ses propres filets à dix minutes du coup de sifflet final (79e).

Pour sa troisième titularisation de la saison, l'international français Thomas Lemar (25 ans, 22 sélections) a été élu homme du match: il a été l'un des seuls à porter le danger devant les cages valenciennes, avec un coup franc bien tiré et deux frappes qui ont dû être détournées par Jaume Domenech.

"Je suis très content de la prestation de Lemar. Cela faisait un moment qu'il n'avait pas signé une prestation comme celle-là. Lemar est un très bon joueur, croyez-moi ! Dans l'équipe, on n'a pas un seul joueur avec sa vitesse, sa conduite de balle, son style... J'espère que l'on pourra lui donner la confiance dont il a besoin, car c'est un joueur qui peut nous faire beaucoup de bien", a encensé Diego Simeone en conférence de presse d'après-match.

Et dans le sillage du Français, c'est désormais tout l'Atlético qui se met à croire de plus en plus à son rêve de mettre fin au règne Barça-Real en Liga.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous