Filinfo

Foot

Covid-19: pour la CAF, avec seulement onze joueurs sains, un match est jouable

© Copyright : DR
Kiosque360. La CAF durcit ses règles relatives au nombre de joueurs minimum pour la tenue d’un match. Lors de la récente réunion de son Comité exécutif, l'instance africaine a décidé qu'une équipe disposant de 11 joueurs sains doit obligatoirement jouer ses matchs continentaux.
A
A

La situation épidémique sur le continent a imposé à la CAF de revoir les conditions qui permettent à un match d’être reporté. Ainsi, lors de la dernière réunion du Comité exécutif de la CAF, il a été décidé qu’un club frappé par le Covid-19 est obligé de jouer du moment qu’il a 11 joueurs en capacité de le faire. Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia daté du 18 janvier explique que si aucun gardien n’est disponible, un joueur sera désigné portier. 

Cette nouvelle règle s’applique à l’ensemble des compétitions organisées par la CAF, et ce à partir du 15 janvier courant, jour de la réunion du Comité exécutif. Auparavant, la CAF avait mis en place la règle qui impose un minimum de 15 joueurs (14+1) pour qu'un match puisse se tenir. 

Lors de cette rencontre, qui s’est tenue à Yaoundé au Cameroun en présence du président de la Fifa, Gianni Infantino, il a aussi été décidé d’attribuer l’organisation de la Coupe d’Afrique féminine 2022 au Maroc.

Le Comité exécutif de la CAF a aussi décidé d'introniser Issa Hayatou comme président d’honneur de la CAF. Le président de la FIFA a, à cette occasion, dit que l’ancien président de la CAF continue de contribuer au développement du football sur le continent. “Vous serez toujours notre guide, notre leader et notre grand frère, mais avant tout notre président d’honneur”, a ajouté Constant Omari, le président de la CAF par intérim.  

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous