Filinfo

Foot

Fouzi Lekjaa aux arbitres: "Dénoncez les corrupteurs"

© Copyright : DR
Kiosque360. Le président de la FRMF, Fouzi Lekjaa, a désamorcé la polémique autour de l’arbitrage en Botola. Il a ainsi appelé à poursuivre le chantier de développement de l’arbitrage au Maroc pour le hisser au niveau professionnel.
A
A

En marge de la réunion de la Commission centrale de l’arbitrage (CCA), le président de la Fédération, Fouzi Lekjaâa rappelé aux arbitres leurs obligation de probité et d’indépendance, et plaidé pour l’amélioration de la formation, particulièrement au niveau des ligues régionales, les encourageant à dénoncer les tentatives de chantage, de corruption ou de trucage, informe le quotidien Al Akhbar du mercredi 9 juin.

Lekjaa a taclé violement les dirigeants qui seraient tentés par la manipulation des résultats des matchs. "Il faut rompre complètement avec la culture du passé où le dirigeant intervenait dans l’arbitrage pour changer le résultat des matchs. Beaucoup de gens sont nostalgiques de cette période. Mais ils doivent savoir que cette ère est révolue", a-t-il martelé.

Il a expliqué également que l’arbitre doit avoir de quoi vivre dignement, être protégé et disposer de moyens pour accomplir son devoir dans les meilleures conditions. Pour améliorer le rendement des arbitres, il a annoncé l’évaluation de leurs prestations de façon hebdomadaire. "Chaque cas qui suscite le débat sera analysé et l’arbitre concerné doit présenter les arguments, et expliquer pourquoi il a pris telle décision et non pas une autre, en se basant sur le règlement. Si les erreurs s’avèrent évidentes, il y aura des sanctions à son encontre", a-t-il annoncé.

Tout en rendant hommage à feu Said Belqola, premier arbitre arabe et africain à avoir officié une finale de la Coupe du monde (1998), Lekjaa a rappelé que le Maroc est le premier pays du continent à adopter la technique du VAR avec un staff national.

Il a pourtant rappelé que l’application du VAR n’est pas synonyme de perfection et que l’erreur est humaine. Il en donne pour exemple l’injustice subie par les Lions de l’Atlas lors du Mondial de Russie à cause du VAR.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous