Filinfo

Foot

La Botola tangue entre année blanche et défi sanitaire

Réunion par visioconférence du Comité directeur de la FRMF. © Copyright : DR
Kiosque360. Trois options sont sur la table de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) à propos de la reprise ou non du championnat de football. Mais aucun de ces trois scénarios n’est parfait.
A
A

Alors que la levée de l’état d’urgence sanitaire au Maroc est normalement prévue pour le 10 juin, à moins d'un nouveau prolongement, rien n’a encore été décidé au sujet de la reprise ou non de la Botola. Cette dernière, rappelons-le, est suspendue depuis le mois de mars à cause de la propagation du nouveau coronavirus au Maroc.

Trois options sont toutefois sur la table de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), qui devra bientôt trancher, rapporte le quotidien Assabah du weekend des 6 et 7 juin.

La première de ces options est la poursuite du championnat, ce qui n’est pas sans poser certaines interrogations, dont la manière avec laquelle la FRMF prévoit d’assurer la sécurité sanitaire des joueurs, surtout en ce qui concerne les divisions amateurs, les catégories d’âge inférieures ou bien en ce qui concerne le championnat de football féminin. La FRMF envisage tout de même d’opter pour ce scénario, en privilégiant toutefois les première et deuxième divisions.

La deuxième option est celle du comptage de la moyenne des points pour les clubs, à l’instar de ce qui s’est fait en France, et ainsi mettre un terme à la saison. Un scénario qui arrangera les autorités publiques, mais attisera à coup sûr la colère de plusieurs clubs marocains, rapportent nos confrères arabophones.

La dernière option est l’annonce d’une année blanche. Ce qui veut dire que la saison 2019-2020 serait tout bonnement annulée. Pas de champion, ni de rélégué, ni de promu. Ce cas est toutefois improbable car il priverait la FRMF des droits TV et posera également un problème au niveau de la désignation des clubs qualifiés pour les compétitions africaines.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous