Filinfo

Foot

Le Rajaoui Fabrice Ngah plaît à Toulouse

© Copyright : DR
Kiosque360. Fabrice Ngah intéresse fortement le Toulouse football club qui espère l’enrôler lors du prochain mercato. Un transfert qui serait d'autant plus facile que la clause libératoire du joueur est fixée à seulement 5 millions de dirhams.
A
A

Le Raja de Casablanca pourrait perdre l'un de ses joueurs les plus importants lors du prochain mercato. Le défenseur camerounais du club, Fabrice Ngah, intéresse fortement le Toulouse football club, selon l’édition du 30 juillet du quotidien Al Massae.

Dans les faits, ajoute le journal, l’agent du joueur a reçu une offre de la part du club français, qui évoluera l’année prochaine en deuxième division, qu’il a transmise à son tour aux dirigeants du Raja de Casablanca. Selon le quotidien, Toulouse cherche à retrouver la Ligue 1 rapidement et prépare une offensive pour recruter de bons joueurs tels que le latéral gauche, Fabrice Ngah. Pour rappel, le joueur a été proposé l’été dernier à la formation toulousaine, qui n’était pas très intéressée à l’époque. 

Al Massae ajoute que le club français se prépare à payer la clause libératoire du joueur inscrite sur son contrat avec le Raja de Casablanca, et qui est de 5 millions de dirhams. Un montant très dérisoire, selon le journal, qui se demande d’ailleurs pourquoi mettre une telle clause libératoire dans un contrat. Le club, de son côté, n’a jamais voulu confirmer ou démentir l’information concernant ce chiffre dans le contrat de son joueur, même si cette dernière circule depuis plus d'un an, alors que le joueur est lié au club casablancais jusqu’en 2021.
 
Par ailleurs, le défenseur camerounais, âgé de 22 ans, a joué son premier match avec les Lions indomptables en 2018. Fabrice Ngah espère trouver un club en Europe depuis plusieurs mois, parce qu’il cherche à faire partie du groupe camerounais en Coupe d’Afrique des nations, qui se jouera chez lui en 2022. Le quotidien ajoute que le joueur est né dans une famille de footballeurs, car l’un de ses frères évolue en Angleterre et un autre en France.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous