Filinfo

Foot

Le Wydad doit-il avoir peur d’Al Ahly?

© Copyright : DR
Un des clubs les plus titrés au monde, Al Ahly est l’obstacle que le Wydad doit franchir pour accéder à la finale de la Ligue des Champions. Un mur loin d’être imperméable. La preuve en trois points.
A
A

2017, Souvenirs, souvenirs
Le Wydad a un ascendant psychologique sur les Cairotes depuis le 4 novembre 2017, date de son deuxième sacre africain (1-1, 1-0). Les Rouges ont pris le lead dès la première finale qui a opposé les deux mastodontes.

De plus, la colonne vertébrale du Wydad est restée la même depuis 3 ans avec les expérimentés Barhim Nakkach, Abdelatif Noussair et Salahedine Saidi, ainsi que les percutants Ismail El Haddad et Walid El Karti. Les Rouges n’ont pas été grandement impactés par le départ du duo Bencharki-Ounajem.

En plus, les Casablancais ont arraché 4 derniers carrés lors de leurs 5 dernières participations en LDC avec 7 entraîneurs différents.

Un club en panne de titres
Al Ahly est incontestablement le maître du football égyptien avec ses 42 titres en championnat, ses 36 Coupes et 11 Supercoupes, mais à l’internationale, l’octuple champion d’Afrique inquiète.

Le dernier titre international d’Al Ahly remonte à 2014! Avec une Coupe de la CAF remportée contre les Ivoiriens de Séwé Sports, autant dire que c’est la préhistoire pour un club de ce calibre.

Depuis, les Égyptiens ont échoué lors de trois finales. En Supercoupe de la CAF 2015 contre l’ES Sétif, et lors des éditions 2017 et 2018 de la Ligue des Champions face, respectivement, au Wydad et à l’Espérance de Tunis.

Entre-temps, le Wydad a remporté sa deuxième étoile africaine et rajouté la Supercoupe à son palmarès. Al Ahly est-il has-been?

Al Ahly sans sa star
Si la présence du portier Mohamed El-Shenawy est quasi certaine, Al Ahly devra faire sans son remuant attaquant Mahmoud Kahraba. Le joueur a certes partiellement participé à l’ultime entraînement des Égyptiens, hier soir, mais il sera bien sur le banc.

Encore une mauvaise nouvelle pour les Cairotes. Âgé de 26 ans, Kahraba, avait crucifié le Maroc en quart de finale de la Coupe d’Afrique des Nations Gabon 2017. Et il est monté en puissance, depuis.

Arrivé en décembre 2019 après une expérience au Portugal, il a eu le temps de jouer 19 matchs (5 buts, 3 passes décisives) pour devenir une partie intégrante de l’équipe. Son absence arrive au mauvais moment pour Al Ahly.

Le Wydad, qui redort son blason depuis plus de 5 ans sur la scène africaine, souhaitera à coup sûr réaliser un coup de maître avant de se rendre au Caire, dans une semaine. Et face à Al Ahly, il suffit simplement d’y croire.

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Ligue des champions
Foot Ligue des champions

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous