Filinfo

Autres

Détention prolongée pour Al-Araibi

© Copyright : DR
Le footballeur Hakeem Ali Al-Araibi a beau avoir le soutien de nombreux observateurs et protagonistes du football, dont la FIFA, il restera bien en détention en Thaïlande et risque toujours l'extradition.
A
A

Les choses ne s’arrangent pas pour Hakeem Ali Al-Araibi. Menacé d’extradition vers son pays, le Bahreïn, l’ancien joueur restera en détention en Thaïlande. Bangkok a décidé de lui donner "un délai de 60 jours" pour présenter sa défense. aujourd'hui, lors d’une audience, il a refusé d’être extradé vers son pays.

"S'il vous plaît, ne me renvoyez pas au Bahreïn", a-t-il supplié, menotté à la descente du véhicule qui l’emmenait au tribunal de Bangkok. Il déclare qu’il est menacé pour avoir critiqué Cheikh Salman bin Ibrahim Al Khalifa, membre de la famille qui règne au Bahreïn et président de la Confédération asiatique de football.

Une campagne internationale, notamment appuyée par la FIFA, réclame le retour d’Al-Araibi en Australie, où il a un statut de réfugié politique. Mais les autorités thaïlandaises examinent la demande d'extradition du Bahreïn. Le tribunal se réunira de nouveau en avril pour trancher dans cette affaire.

Le joueur s’est rendu en Thaïlande pour y passer sa lune de miel. Il y est détenu depuis le 27 novembre. La justice de son pays l’a condamné par contumace à 10 ans de prison, car accusé d’avoir endommagé un poste de police en marge des manifestations du Printemps arabe, en 2012. Il nie tout en bloc.

 

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous