Filinfo

Autres

Dopage: le CIO "très attentif" à la question de la fiabilité des nouveaux flacons

L'Agence russe antidopage (Rusada) a été suspendue par l'Agence mondiale antidopage (AMA). © Copyright : DR
Le Comité international olympique (CIO) s'est dit mardi "très attentif" à la question de la fiabilité des nouveaux flacons utilisés pour les contrôles antidopage, au centre d'une enquête de l'Agence mondiale antidopage (AMA) à dix jours de l'ouverture des JO 2018 de Pyeongchang.
A
A

Plusieurs laboratoires antidopage ont découvert que des flacons de nouvelle génération utilisés pour les contrôles pouvaient être ouverts.
Le fabricant suisse Berlinger affirme qu'il s'agit d'un "petit" nombre de cas de flacons "toujours ouverts ou pas complètement fermés".

L'AMA a ouvert une enquête pour déterminer si ces flacons utilisés après le scandale des JO 2014 de Sotchi (Russie) étaient bien infalsifiables.

L'instance basée à Montréal (Canada) a été alertée par des responsables du laboratoire de Cologne (Allemagne), qui ont découvert que "les flacons pouvaient être ouverts manuellement après congélation".

"Le CIO est très attentif à cette question. A partir du moment où nous avons appris cela, nous nous sommes tout de suite dirigés vers l'AMA, et nous leur avons demandé de s'assurer que les tests antidopage réalisés à Pyeongchang pourraient être conduits de façon crédible et fiable", a réagi l'instance olympique dans un communiqué.

La société Berlinger a été contactée par l'AMA et lui a indiqué le 27 janvier "avoir réalisé des tests qui n'ont pas permis de régler le problème mis en avant". Toujours selon Berlinger, l'enquête montre que ces flacons "n'étaient pas correctement fermés" manuellement. 

Dans un rapport établissant un dopage institutionnalisé dans le sport russe entre 2011 et 2015, le juriste canadien Richard McLaren a mis en évidence que durant les JO 2014 à Sotchi, les autorités russes avaient mis au point un dispositif pour desceller des flacons sans laisser de traces à l'oeil nu.

Cela leur permettait de substituer aux échantillons prélevés sur des sportifs russes dopés des échantillons "propres". A la suite de cette vaste manipulation, le CIO a retiré 13 des 33 médailles remportées par la Russie à Sotchi.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Autres Algérie
Autres Algérie

Quand les footballeurs algériens carburent au Karkoubi

Autres Dopage
Autres Dopage

Un Algérien suspendu pour prise de cocaïne

Autres Jeux olympiques
Autres Jeux olympiques

Le maître d’œuvre des JO de Tokyo mis en examen


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

L'argent du sport fait polémique

Donor ouvrira pour le Wydad

Le derby casablancais attire du beau monde

Deux Africains en lice pour le Ballon d’or

La politisation du derby inquiète

Les litiges, ce n’est plus l’affaire de la FRMF

Le "sportif de haut niveau" coince

Torrent d'homophobie sur le football

Les droits TV mal gérés par la FRMF

Le Maroc en demi-finale de l'Afroleague