Formulaire de recherche

Revue Websport: "Viva El Futbol! Viva Messi!"

King Leo

© Copyright : DR

Posté le 11/10/2017 à 19h48 par Nassim Elkerf (Mise à jour le 11/10/2017 à 21h16)

Comme son titre l'indique, la revue Websport de ce mercredi à un plat principal, qui n'est autre que l'exploit de Lionel Messi qui a mené, à lui seul, l'Argentine au Mondial. On fera également le tour des éliminatoires de la coupe du monde et les cas d'hystéries enregistrés chez les commentateurs.

Ouf! L'Argentine jouera le Mondial en Russie. On imaginait mal comment le Costa Rica allait jouer, et non le pays du football par excellence (ça c'est pour lancer le débat avec les fans du football brésilien). Dans la nuit du mardi à mercredi, tout le monde était donc argentin, et tout le monde a chanté pour Messi qui nous privera pas de sa personne, de Di Maria et Dybala au Mondial. 

Merci Messi! Merci Manuel... le sorcier. 

Le président de la fédération argentine n'a pas pu retenir ses larmes! L'Argentine n'a jamais été aussi proche d'une sortie des éliminatoires du Mondial depuis 1970. Et ils sont passés pas très loin de la catastrophe car à 1h du matin, les Argentins n'étaient toujours pas mondialistes.

Dans les vestiaires, c'était de la folie. Oui. Au vrai sens du terme:

Dans les cabines de commentateurs, Da Fonseca n'a fait que chanter:

Le lendemain, les Unes des journaux argentins ressemblaient à ça:

Et c'est à juste titre... 

Pour le plaisir, on revoit le 3e but en version originale... "Viva El Futbol! Viva Messi!" 

En bref, et pour résumer la situation en Argentine... 

Pendant ce temps là...

Au Brésil, les joueurs non sélectionnés ont des problèmes de connexion, comme Lucas Moura, l'attaquant du PSG:

Les petits français ont découvert un coeur à droite (c'est quand même mignon):

Les Bosniaques, non qualifiés au Mondial ont décidé de mettre le feu, à la pelouse, comme ça personne ne joue et ils sont tranquilles:

La saison de basket reprend bientôt, et les équipes prennent part à la pré-saison. Des matchs où le spectacle s'allie aux imperfections de la reprise et la nonchalence de certains, comme Andre Drummond qui n'a pas pris au sérieux Valenciunas qui voulait s'essayer aux 3 points: 

Des feintes brisent des chevilles... au vrai sens du terme: 

Alors, nos Marocains résidant en Italie... qu'est ce qu'on dit après avoir perdu 4-0 face aux Azzuris (U20)? 

Posté le 11/10/2017 à 19h48 Par Nassim Elkerf