Filinfo

Botola

Le WAC saigné à blanc par ses anciens joueurs

© Copyright : DR
Kiosque360. La commission d’appel de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) vient de confirmer une décision émise par la commission des litiges. Elle contraint le Wydad à verser plusieurs millions de dirhams à certains de ses anciens joueurs.
A
A

Coup dur pour le Wydad de Saïd Naciri. Ce dernier vient de se voir infliger un véritable camouflet de la part de la commission d’appel de la Fédération royale marocaine de football (FRMF). Celle-ci vient en effet de confirmer une précédente décision de la commission des litiges qui contraint le Wydad à verser plusieurs millions de dirhams à certains de ses anciens joueurs, rapporte le quotidien Al Akhbar du mardi 21 janvier.

Parmi les joueurs concernés par cette décision figure l’attaquant actuel du Difaâ hassani d’El Jadida, Mehdi Karnass, qui recevra de son précédent club, le Wydad, la somme 1,32 million de dirhams. Cette somme équivaut à la prime de signature datant de 2017 et que le joueur n’a jamais touchée.

L’international libérien, William Jebor, devrait également empocher la somme de 4,5 millions de dirhams, affirment nos confrères arabophones. Idem pour le Malien Sissoko qui devra se faire remettre un chèque de 1,8 million de dirhams.

D’anciens entraineurs sont également susceptibles de se voir verser des sommes d’argent par le Wydad, à l’instar de René Girard qui à brièvement entraîné le club et qui réclame pas moins de 3 millions de dirhams. Une source bien informée indique par ailleurs que le Wydad traverserait actuellement une mauvaise passe financière.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola Wydad de Casablanca
Botola Wydad de Casablanca
Botola Wydad de Casablanca

2 commentaires /

  • Hakim
    Le 21 Jan. 2020 à 16h36
    Naciri est une honte pour ce club et pour tout le football marocain, il n'a aucune vision à long terme, aucune dignité, aucune décence ... S'il en avait un tout petit peu, il laisserait la place à quelqu'un qui a les compétences et les valeurs qui permettraient au WAC de retrouver le statut qui était le sien, celui d'un club respecté par ses joueurs, ses entraîneurs, ses adversaires et par toutes les instances. Ce temps est révolu depuis que des margoulins comme lui dirigent des clubs.
  • BOUCHOUGHL Mohamed
    Le 20 Jan. 2020 à 21h09
    En matière des droits TV, pourquoi la ligue n'a pas appliqué la même règle pour le WAC comme celle appliquée au MAT et au RCA ? N'est-ce pas là une injustice? Puisque le WAC a aussi des dettes colossales en termes de litiges non réglés. Ce qui a été avancé comme argument pour ne pas verser les droits TV aux 2 clubs. Où est donc l'équité dans tout ça ?
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous