Filinfo

Foot

Benzarti: les vraies raisons d’un limogeage

© Copyright : DR
Le limogeage de Faouzi Benzarti fait encore couler beaucoup d'encre en Tunisie. Derrière les raisons avancées et malgré son excellent parcours avec les Aigles de Carthage, il apparaît que l'ancien coach du WAC a surtout payé sa personnalité controversée.
A
A

Officiellement, Faouzi Benzerti a été limogé car son système de travail et de gestion de l’effectif n’a pas vraiment convaincu le bureau fédéral. En gros, on lui reproche son manque de souplesse et son “mauvais” comportement avec son groupe de joueurs. 

Au delà de cette version officielle , une source tunisienne bien informée révèle Le360Sport que les raisons du limogeage sont plus profondes. L’ancien entraîneur du Wydad a été viré car sa personnalité ne plaît pas aux Aigles de carthage. Certains joueurs lui reprochent même de ne pas être assez pieux.

Le “Cheikh”des entraîneurs tunisiens est réputé pour être un bon vivant, et connu pour son aversion envers le parti islamiste Ennahdha, bien installé dans les institutions locales depuis la révolution du Jasmin. Et dans le vestiaire tunisien donc...

A lire aussi: Benzarti se sent trahi et humilié

Notre source confirme, par ailleurs, que l’entraîneur de la sélection exerçait, depuis son arrivée en juillet dernier, sans contrat en bonne et due forme. C’est dire que la Fédération tunisienne a violé le droit international du travail ainsi que les règlements de la FIFA. Le tort de l'ancien coach du Wydad de Casablanca est d'avoir accepté cette situation.

Le limogeage de Faouzi Benzarti revêt donc un caractère politico-religieux. Malgré ses excellents états de service en éliminatoires de la CAN 2019 (100% de victoires), ses détracteurs jouent sur la personnalité de l'homme pour s'en débarasser sans autre forme de procès.

Celui qui a quarante ans de carrière derrière lui, et une renommée internationale, ne devrait pas rester inactif trop longtemps. Faouzi Benzarti peut rebondir en Botola ou dans un championnat du Golfe, voire à la tête d'une sélection. Il n’aura que l’embarras du choix.
 

 

 

 

 

 

Par Kamal Mountassir
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Botola
Foot Botola

Benzarti au WAC, une question d’heures

Foot match amical
Foot match amical

Les bourreaux d’Al Ahly et du WAC face aux Lions

Foot coupe arabe
Foot coupe arabe

Suivez en direct Étoile du Sahel-Wydad à 20h


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Le plan B de Naciri pour imposer Benzarti

Qui succédera au Raja de Casablanca?

HUSA-Raja, le choc du week-end

Neymar remonté contre la presse

La presse camerounaise sereine

Un week-end avec plusieurs finales

Naciri-Girard, place au duel juridique

Le Maroc n'a jamais battu le Cameroun

Dembélé, un mauvais locataire

Les coachs continuent à défiler au WAC