Filinfo

Foot

CDM 2026: la France et une partie de l’Europe soutiennent le dossier marocain

© Copyright : DR
Kiosque360. Depuis ce 16 mars, le Maroc est officiellement candidat à la Coupe du Monde 2026 tout comme le trio nord-américain, composé des USA, du Mexique et du Canada. Le président de la Fédération française de football, Noël le Graet, soutient ouvertement la candidature marocaine. Ses pairs européens suivront.
A
A

Le 13 juin prochain, la planète saura qui organisera la Coupe du Monde 2026, qui se joue entre le Maroc et le trio nord-américain, composé des États-Unis, du Mexique et du Canada.

Dans un article paru ce 16 mars, le quotidien français Le Monde rappelle que la dernière fois que la FIFA a désigné un pays hôte, les choses se sont un peu mal passées. Le journal parle de l’attribution des éditions 2018 et 2022, tout en rappelant que les éditions 1998, 2006, 2010 ont aussi été «émaillées de soupçons de corruption». Des enquêtes ont été ouvertes en ce sens un peu partout dans le monde: Allemagne, USA, France et la Suisse où la FIFA a son QG.

En tout cas, le calendrier de la FIFA laissait aux deux candidats jusqu’à ce vendredi 16 mars pour déposer leur dossier d’organisation. Celui-ci passera par une première commission qui examinera les différents points avant la validation ou non du dossier par le Conseil de la FIFA.

Pour les USA, ce «scrutin pour le Mondial 2026 a ainsi des airs de revanche», selon Le Monde. Le pays était candidats pour l’édition de 2022, avant qu’elle ne soit accordée au Qatar par 14 voix contre 8. Cette fois, les Américains ont opté pour une candidature commune qui a toujours été considérée comme un handicap, pour Sepp Blatter, ancien président de la FIFA. Ce dernier soutient, en toute logique, le dossier marocain qui a séduit une grande majorité des fédérations européennes, selon le quotidien français. «Le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, votera d’ailleurs en faveur du Maroc pour des raisons historiques, politiques et économiques», ajoute Le Monde.

Cité par nos confrères français, Moulay Hafid Elalamy, président du Comité de candidature, a déroulé une partie du dossier marocain. «Le plan de stades intègre cinq enceintes existantes qui seront mises à niveau, ainsi que trois stades ultramodernes en projet, comme le Grand Stade de Casablanca avec ses 93.000 places», précise le promoteur en chef de la candidature marocaine.

Par Fayçal Ismaili
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Mondial 2026
Foot Mondial 2026

1 mois après la déroute, les marocains veulent savoir

Foot Mondial 2026
Foot Mondial 2026

Vidéo: du rififi au Liban après le vote pour United

Foot Maroc 2026
Foot Maroc 2026

Colère en Guinée suite au vote contre le Maroc


2 commentaires /

  • CHENKO
    Le 19 Mar. 2018 à 07h26
    Compte tenu des intérêts en jeux, nous allons avoir, des tentatives de déstabilisation de tous genres, diffamations, mensonges et même trahison, nous devons être transparents, claire, très réactive et tous dire.
    Franchement notre dossier et solide, claire et très bien argumenté, Bonne chance et Bravo à l’équipe projet Maroc.
  • bouchareb
    Le 16 Mar. 2018 à 20h52
    merci monsieur le president noel le graet pour l appui de la republique francaise.
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Kiosque

Un trou béant dans le gazon

Azaro exige un gros salaire à Al Ahly

220 sportifs marocains à Alger

Fertout aux commandes d'Al Ahly Benghazi

Un p'tit arc d'heure pour fêter le triomphe

RSB-Al Masry, sans Ayoub El Kaabi

Le Raja en déplacement périlleux à Abidjan

L'Angleterre veut le Mondial 2030

Ouvriers de Qatar 2022, un souci mondial

Le WAC vise la tête du groupe C