Filinfo

Foot

Soupçons de match truqué: la réaction de la CAF

© Copyright : DR
Le secrétaire général de la Confédération africaine de football, le Marocain Mouad Hajji, a réagi aux rumeurs indiquant qu’une rencontre de la CAN 2019 aurait été truquée.
A
A

Hier jeudi 4 juillet, un journal malgache a lancé une bombe. Le match entre la République démocratique du Congo et le Zimbabwe, remporté par les Léopards (4-0), aurait été trafiqué.

La Gazette de la Grande Ile, citant des sources officielles à la Confédération africaine de football, a expliqué que l’instance dirigée par Ahmad Ahmad a ouvert une enquête et envisage d’écarter la RDC de la compétition.

Via son secrétaire général, Mouad Hajji, la CAF a réagi à ces rumeurs. “ Pour le supposé match truqué entre la République démocratique du Congo et le Zimbabwe, aucune enquête n’a été diligentée. En cas de preuve plausible, la CAF se montrera ferme, mais pour l’instant, il n’y a rien”, a annoncé le Marocain ce vendredi en conférence de presse.

Cette sortie de la CAF intervient au lendemain d’un lettre adressée à Mouad Hajji par l’avocat de Moïse Katumbi, millionnaire congolais et propriétaire du TP Mazembe, accusé d’avoir “corrompu le gardien des Warriors, Elvis Chipezeze, pour que les Leopards remportent une large victoire et finissent parmi les meilleurs troisièmes de la phase de poules”.

À lire aussi: Soupçon de match truqué à la CAN

“Monsieur Katumbi dénonce formellement ces accusations mensongères. De telles accusations à l’égard d’un homme dont la probité a toujours été louée sur le continent est diffamatoire et porte gravement atteinte à l’honneur et à la réputation de Monsieur Katumbi. Par conséquent, mon client requiert que la CAF confirme publiquement qu’aucune enquête interne n’a été ouverte à l’encontre de Monsieur Katumbi”, peut-on lire dans la lettre.

Le président du TP Mazembe explique qu’à la date des prétendus faits, il avait déjà quitté l’Égypte et était donc dans l’impossibilité physique d’approcher un quelconque joueur. Son passeport le confirme, une copie de celui-ci est jointe en annexe du courrier.

“Katumbi est arrivé en Egypte la veille du match d’ouverture en qualité d’invité de la CAF à la fois en tant que membre de la Commission d’organisation de la CAN et Président du TP Mazembe, top cinq des clubs africains. Juste après ce match d’ouverture, il a décidé d’assister au premier match de la RDC contre l’Ouganda. Immédiatement après ce match, Katumbi a quitté l’Égypte pour rentrer à Bruxelles. Même avec les joueurs de la RDC, il n’a pas eu le moindre contact”, conclut l’avocat de l’intéressé.

Par Mohamed Yassir
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous