Filinfo

Foot

Une ancienne star du TP Mazembe bientôt au Raja?

© Copyright : DR
Le Raja tient-il son nouveau défenseur central? Les Verts seraient proches de faire signer l'international malien Salif Coulibaly, connu pour avoir brillé au TP Mazembe.
A
A

Le Raja serait tout proche de recruter Salif Coulibaly. Selon des sources maliennes, le club casablancais aurait devancé le Horoya Conakry dans ce dossier. Le défenseur central serait une cible de Patrice Carteron, l’entraîneur des Verts.

Médaillé de bronze lors des CAN 2012 et 2013, Coulibaly a connu le technicien français au TP Mazembe (2014-2018) et à Al Ahly (2018).

Champion d’Afrique avec le club congolais en 2015, il est vice-champion en titre avec les Égyptiens. À 30 ans, il est sans club depuis la fin de sa collaboration avec le club irakien d’Al-Shorta, il y a quelques mois.

 

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Raja de Casablanca
Foot Raja de Casablanca

Les explications du Raja sur le départ de Coulibaly

Foot Mercato
Foot Mercato

3 matchs après, Coulibaly quitte déjà le Raja

Foot Raja de Casablanca
Foot Raja de Casablanca

Les joueurs du Raja rappelés à l'ordre


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Gullit ne comprend rien aux Marocains

Vive l'Algérie!

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Kiosque

La demi-Botola reprend ses droits

Amrabat conseille Hamdallah à Vahid

Tout le monde veut la place de Zidane

La FRMF a la main moins lourde

La FRMBB avait tout faux

Renard explique son choix saoudien

Les médias espagnols mécontents du Real

Beaumelle est parti pour rester

Le foot à la SNRT n’est pas commercial

L’argent coule à flots à la FRMF